Guerre en Ukraine : le transport routier de marchandises intégré dans le plan de résilience d’Emmanuel Macron

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Guerre en Ukraine : le transport routier de marchandises intégré dans le plan de résilience d’Emmanuel Macron

Les stocks de gazole et la distribution de carburants sont à des niveaux normaux et sécurisés en France à ce jour.

Le 2 mars dernier, lors de son allocation télévisée, Emmanuel Macron a annoncé un plan de résilience économique et social pour répondre aux difficultés des entreprises impactées indirectement par la guerre en Ukraine et les sanctions appliquées contre la Russie. Le cas du transport routier de marchandises sera considéré a indiqué Jean-Baptiste Djebbari.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre en charge des Transports, a réuni les organisations professionnelles du transport routier de marchandises (FNTR, TLF, OTRE et FNTV) le 4 mars dernier dans le cadre du suivi de l’impact de la guerre en Ukraine sur leur activité. Les syndicats ont souhaité, à cette occasion, faire part des tensions très vives auxquelles sont soumises les entreprises du secteur, notamment du fait de la hausse des prix des carburants. Ils ont fait part de plusieurs demandes fortes d’actions spécifiques et rapides au regard de la volatilité des prix des carburants, notamment :

  • Le contrôle de la bonne application des clauses d’indexation prévues par le code des transports dans les facturations des prestations du transport routier de marchandises.
  • Des rythmes plus rapides de révision des prix dans les marchés publics ou dans les contrats relatifs aux transports collectifs.
  • Des mesures de soutien à la trésorerie des entreprises.
  • Une communication plus fréquente des indices sur les carburants routiers par le Comité National Routier(CNR), et accessibles à tous.

Il leur a été confirmé que le ministre souhaite que les enjeux du secteur du transport routier soient pleinement intégrés dans le plan de résilience de l’économie française face à cette crise, en cours de préparation par le gouvernement à la demande du président de la République.

Le ministre des Transports a d’ores et déjà demandé le renforcement des contrôles sur la bonne application des clauses d’indexation, et le lancement immédiat du travail avec le CNR sur les indices.

Aucune tension identifiée sur les approvisionnements en carburant

Enfin, il a été rappelé que les stocks de gazole et la distribution de carburants sont à des niveaux normaux et sécurisés en France à ce jour. Aucun risque de pénurie des approvisionnements n’est donc identifié et la situation fait l’objet d’un suivi détaillé et permanent. Jean-Baptiste Djebbari a invité les professionnels du transport routier à gérer leurs commandes suivant les rythmes habituels pour maintenir la fluidité des approvisionnements en carburant.

Nous vous recommandons

Volvo Trucks introduit de l'acier sans énergie fossile dans ses camions électriques

Volvo Trucks introduit de l'acier sans énergie fossile dans ses camions électriques

Volvo Trucks devient le premier constructeur à utiliser de l'acier sans énergie fossile dans ses poids lourds.Les poids lourds électriques de la marque Volvo Trucks seront les premiers à utiliser de l'acier sans énergie fossile, produit...

25/05/2022 | Environnement
Kuehne+Nagel noue un partenariat avec Adidas

Kuehne+Nagel noue un partenariat avec Adidas

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Daimler Truck AG devient partenaire de Manz pour la production et l'assemblage de batteries lithium-ion

Daimler Truck AG devient partenaire de Manz pour la production et l'assemblage de batteries lithium-ion

Plus d'articles