Vidéo

(Vidéo) Guillaume Couzy, directeur de Stellantis France : « Avec nos partenaires, nous construisons la distribution automobile de demain »

(Vidéo) Guillaume Couzy, directeur de Stellantis France : « Avec nos partenaires, nous construisons la distribution automobile de demain »

Lors de cet entretien, Guillaume Couzy revient sur le contrat d'agence, dit "genuine", qui sera déployé pour l'ensemble des marques du groupe.

Lors d'un entretien enregistré à Poissy le 20 juillet 2022, Guillaume Couzy, directeur de Stellantis France, détaille l'ensemble des points du futur contrat d'agence, dit « genuine », qui sera signé progressivement par l'ensemble des marques d'ici à 2026.

Dix mois après avoir résilié l'ensemble de ses contrats de distribution pour l'ensemble de ses marques en Europe, Stellantis reprend la parole pour décrire les prochains contrats d'agence « genuine » qui seront tout d'abord mis en place pour les marques DS Automobiles, Lancia et Alfa Romeo. Les marques Opel, Peugeot, Citroën ou encore Fiat suivront d'ici à 2026. Le véhicule utilitaire sera également concerné dans les prochains contrats en raison notamment de la part de marché du groupe en Europe qui ne lui permet plus de conserver la distribution sélective.

Une co-construction d’un nouveau business model

« Il y a une volonté de construire la distribution automobile de demain, tout en ayant la volonté de garder une distribution pérenne et rentable, rappelle en préambule Guillaume Couzy. Il y a une volonté très forte de repenser l’expérience client ». Et d’ajouter : « Dans ce contexte de crise, nous avons une occasion unique de repenser le nouveau modèle pour répondre à l’évolution de l’expérience client ».

Une sidération du réseau suite à la résiliation collective

« La résiliation collective a provoqué beaucoup de tensions », admet le dirigeant. « Je crois que c’était un choix responsable. Nous devons repartir d’une page blanche. Depuis un an, nous avons engagé des workshops avec plus de 200 personnes du réseau. Nous allons transformer tous nos modes opératoires. Nous prenons leur avis et nous allons encore retourner les voir ».

Un processus de définition du contrat d'agence

« Nous sommes également en discussion avec les groupements autour de la définition du contrat et du business model pour maintenir un réseau fort et rentable », précise-t-il.

Un contrat d’agence « genuine »

Guillaume Couzy rappelle que le constructeur travaille aujourd’hui sur un contrat de type « agent contract », dit « genuine » (véritable). Un contrat baptisé « retailer » chez Stellantis. « Une des caractéristiques de ce contrat, c’est qu’il permet à l’agent de maintenir son chiffre d’affaires en facturant au nom du constructeur, ce qui lui permet de maintenir son fonds de commerce », souligne-t-il.

Guillaume Couzy confirme par ailleurs que le prix du véhicule sera fixe et imposé par le constructeur. Il rappelle que « l’agent ne doit pas courir de risques liés à son activité ». Cela concerne le portage du stock et la prise en charge des investissements spécifiques liés au marché automobile. La rémunération du réseau se fera sur la base d’une commission fixe. Le constructeur pourra verser une part variable liée à la qualité de service et à la performance. Des discussions sont encore en cours sur ce sujet. Au niveau du taux de commissionnement, le constructeur est dans une démarche de maintenir la rentabilité du réseau.

Les agents liés aujourd’hui aux distributeurs conserveront un contrat de réparateur agréé. Au niveau du véhicule neuf, des discussions sont en cours pour un niveau de commissionnement en lien avec le retailer.

Faire baisser la charge des coûts fixes de 30 %

« Nous ne souhaitons pas diminuer les opportunités de contact avec les clients, le maillage territorial est notre grande force. En revanche, nous allons mieux partager ou diminuer la quantité totale de mètre carré avec un modèle plus frugal et une diminution des coûts fixes », ajoute-t-il.

La logistique : un nouveau système à mettre en place

La prise en charge des stocks et la logistique des véhicules neufs par le constructeur suppose également une nouvelle organisation. « Nous commençons à construire en ce moment des solutions robustes à ce niveau. Nous sommes au milieu du gué et nous avançons bien, c’est une étape clé et un travail passionnant », conclut Guillaume Couzy.

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles