Hausse du prix de la peinture : le désarroi des carrossiers

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Hausse du prix de la peinture : le désarroi des carrossiers

Hausse du prix de la peinture : le désarroi des carrossiers

En juillet dernier, le réseau de carrosseries Carflex alertait sur la problématique des hausses de prix des ingrédients de peinture. Inquiets, les professionnels appelaient à une concertation des acteurs de la filière pour équilibrer les marges. Distributeurs, fabricants et assureurs sont restés sourds à cet appel.

Fin juillet, Matthieu Rochegude, secrétaire général du réseau Carflex, environ 80 carrossiers, tirait la sonnette d’alarme, inquiet par les récentes et à venir augmentations de tarifs sur les produits de peinture « véritables provocations compte tenu des augmentations d’ores et déjà pratiquées à la fin de l’année 2020 ».
Des augmentations pratiquées alors que la situation des carrossiers n’est pas au beau fixe compte tenu de la crise sanitaire et d’une situation préoccupante pour les professionnels.

« 4,95 %, 6 %, 8 %, 10 % de hausses tarifaires… qui viennent s’ajouter aux 3,5 %, 5 % et autres de fin 2020. Nous ne sommes pas en mesure de répercuter à notre tour ces hausses : nos donneurs d’ordres refuseront de renégocier les taux pourtant accordés en fonction d’un volume qu’ils ne pourront pas nous garantir. Nous sommes pris en étau », s’inquiète le responsable. Comme les pièces, la peinture est un élément important pour la marge d’un carrossier mais contrairement aux pièces, il est impossible de répercuter les hausses des prix en cours d’année.

En désespoir de cause, ce dernier a adressé à la filière une lettre ouverte, en particulier aux fabricants, aux distributeurs et aux donneurs d’ordres, appelant à un partage équitable de la répercussion des hausses tarifaires et des marges. Le courrier appelait à une rencontre avec l’ensemble des parties pour évoquer ces difficultés.
Six semaines après, aucune des parties n’a souhaité répondre aux préoccupations du réseau. « Nous ne pouvons que constater le silence assourdissant suite à l’envoi de notre courrier » regrette amèrement Matthieu Rochegude. Le secrétaire général déplore ce manque de dialogue et de solidarité sur toute la chaîne.

« Le fabricant répercute les hausses de coût de matière et d’approvisionnement. Fera-t-il de même lorsque cela baissera ? Le distributeur récupère de la marge brute, l’assureur reste sur ses tarifs et c’est le carrossier qui finance et ses marges qui continuent à se dégrader. Nous avions besoin d’échanger avec nos partenaires sur ces sujets » s’indigne-t-il.

Nul doute que cet épisode laissera un arrière-goût amer du côté des carrossiers qui pourraient bien se tourner vers d’autres marques et fournisseurs comme le laisse entendre Matthieu Rochegude.

Sur cette question, les syndicats ont encore peu réagi. Seul le CNPA a de son côté tiré la sonnette d’alarme en écrivant à la Fédération française de l’assurance qui a botté en touche.

Nous vous recommandons

Cromax dévoile une nouvelle base mate

Cromax dévoile une nouvelle base mate

Cromax Pro annonce l'arrivée d'une nouvelle base mate baptisée Pure Blue en phase avec les tendances de teintes d'origine.Cromax élargit sa gamme Cromax Pro avec la nouvelle teinte de mélange Pure Blue WB22, la couleur bleu étant...

22/10/2021 | CromaxPeinture
Les chiffres de la sinistralité automobile en 2020

Les chiffres de la sinistralité automobile en 2020

Roberlo ajoute un vernis 2k à sa gamme Aircolor

Roberlo ajoute un vernis 2k à sa gamme Aircolor

Aniel Marketplace fournisseur d’A+Glass

Aniel Marketplace fournisseur d’A+Glass

Plus d'articles