Honeywell veut tirer avantage de la prime à la casse

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

Honeywell veut tirer avantage de la prime à la casse

Honeywell veut tirer avantage de la prime à la casse

À travers une étude menée en collaboration avec le Gipa, Honeywell, qui distribue la marque Bendix en France, se prépare au marché de l’après-vente des années à venir en raison des modifications apportées par la période de prime à la casse.

Au contraire des analyses entendues depuis quelques mois, l’étude démontre que la rechange devrait rapidement tirer un bénéfice certain de cette période de boom des véhicules neufs depuis décembre 2008 jusqu’à cette année.

Le niveau élevé des immatriculations des véhicules neufs en France, durant les deux années de crise, a modifié la structure du parc automobile, et cela relance l’enjeu capital de l’après-vente pour tous les acteurs concernés. Dans ce contexte, Honeywell a invité GiPA à présenter les résultats d’une analyse des conséquences du dispositif de la prime à la casse sur le marché de la rechange. De son côté, l’équipementier a annoncé la création de nouveaux outils et d’initiatives marketing susceptibles d’aider les garages à tirer profit de cette nouvelle ère pour le marché automobile français.

Impact du programme de mise à la casse sur le secteur automobile français

Bien que le nombre total de voitures envoyées à la casse soit resté largement inférieur à la moyenne annuelle de nouvelles immatriculations au cours des dix dernières années (environ 2 millions), l’impact s’est révélé important dans le segment des véhicules de 10 ans et plus. Selon les nouveaux résultats publiés par GiPA dans le cadre de son étude, plus de 1,1 million de voitures particulières ont été envoyées à la casse sur la période 2009-2010, soit près de 4 % des voitures immatriculées en France. Contrairement à toutes les prévisions, le segment des voitures les plus anciennes a été le moins touché : seuls 14 % de tous les véhicules envoyés à la casse en 2009 avaient 20 ans ou plus, alors que 55 % avaient entre 10 et 15 ans.

Ce sont les constructeurs automobiles français qui ont le plus profité du programme de mise à la casse. De manière générale, les voitures de marque française ont été remplacées par des voitures de marque française. En 2009, les trois constructeurs ayant enregistré le plus d’achats par le biais du programme de mise à la casse étaient Citroën (122 600 unités), Renault (115 300 unités) et Peugeot (101 500 unités).

Plus de voitures en circulation

Selon les résultats de la dernière étude de marché GiPA, en France, le parc de voitures particulières a augmenté de 1,1 % en 2009 et de 0,5 % en 2011. Les segments d’âge qui ont enregistré les plus fortes augmentations sont les 0-2 ans et les 10 ans et plus, avec une progression de deux points dans les deux cas. Grâce au programme de mise à la casse, l’âge moyen du parc automobile français s’est stabilisé à 8,8 ans sur la période 2010-2011, après cinq années d’augmentation constante.

Plus d’opportunités commerciales dans un futur proche pour le secteur indépendant des pièces de rechange

Sur la base d’une simulation effectuée par GiPA tenant compte de l’impact du programme de mise à la casse, le nombre total de voitures particulières appartenant au segment des 0-4 ans devrait diminuer de 2 % entre janvier 2011 et janvier 2016 alors que, sur la même période, le segment des 10 ans et plus devrait augmenter de près de 2 % (sur une hypothèse raisonnable de 2 millions d’immatriculations par an).

Si on applique cette simulation au marché de la plaquette de frein, le segment des 0-4 ans, sur lequel les réseaux constructeurs enregistrent de bons résultats, va perdre près de 4 % en 2016 comparé au volume de plaquettes réalisé aujourd’hui sur ce même segment. Le segment intermédiaire des 5-9 ans sera à peu près étale (progression de 1,2 % du volume réalisé en 2011), et les segments des véhicules les plus âgés, 10-14 ans et 15 ans et plus, connaîtront les plus fortes croissances avec respectivement + 4,8 % et + 5,9 % sur un marché total en progression de seulement 2 %.

Pour répondre à cette nouvelle donne du SAV, Bendix étend sa gamme afin d’équiper davantage de nouveaux véhicules. Pour que les garages indépendants puissent intervenir sur le plus grand nombre de nouveaux véhicules immatriculés en France, Bendix, l’une des principales marques d’Honeywell dans le domaine du freinage, augmente en permanence le nombre de références de plaquettes de frein et intensifie le lancement de nouveaux produits. Dans ce cadre, Honeywell prévoit de lancer plus de 150 références en vue de couvrir plus de 600 nouvelles applications d’ici à fin 2011, avec comme objectif fixé une augmentation de 5 % de sa couverture de parc sur les véhicules de 0-2 ans. Grâce à ce travail, Honeywell atteindra, pour la première fois de son histoire, un taux de couverture record en Europe : jusqu’à 99,6 % pour certains constructeurs. Ceci permettra aux garages indépendants d’intervenir sur encore plus de nouveaux véhicules.

Nous vous recommandons

Parts Holding Europe rejoint officiellement D'Ieteren Group

Parts Holding Europe rejoint officiellement D'Ieteren Group

Le groupe belge, qui détient notamment la marque Carglass, annonce la finalisation de l'acquisition du Groupe Parts Holding Europe (PHE).En février, Bain Capital LLC a annoncé être entré en négociations exclusives avec D'Ieteren Group...

Maserati lance un nouveau programme de garantie décennale

Maserati lance un nouveau programme de garantie décennale

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

Etude

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

Berner : nouveau testeur de faisceau électrique

Berner : nouveau testeur de faisceau électrique

Plus d'articles