Hopium révise sa stratégie

Hopium révise sa stratégie

La marque Hopium, fondée par Olivier Lombard, prévoit de commencer à produire et à commercialiser le modèle Machina à partir de 2025.

© Hopium

Le jeune constructeur français de véhicules premium hydrogène a annoncé la mise en place d'un nouveau plan stratégique qui entraîne un nouveau calendrier, la recherche de nouveaux partenaires, mais aussi des licenciements. 

Hopium a souhaité apporter des précisions concernant les mesures qui définissent désormais sa feuille de route. Le 22 décembre dernier, le constructeur a annoncé que « le conseil d’administration d’Hopium a chargé une nouvelle équipe de direction de poursuivre le développement de la plateforme technologique de l’Hopium Machina tout en mettant en œuvre des mesures d’ajustement des charges. Ces mesures, qui doivent permettre de finaliser le développement de la plateforme en vue de son industrialisation, consisteront notamment à séquencer le développement de prochains prototypes et à ajuster les effectifs [afin] de mieux répartir le besoin de financement de la société dans les prochains mois. » À cela, le constructeur ajoute envisager différents scénarios, tels que la modification du calendrier lié à la commercialisation de l’Hopium Machina dotée de sa pile à combustible qui, pour rappel, a fait l'objet de 16 dépôts de brevets. De plus, en analysant sa structure de financement et de coûts, Hopium envisagerait de réduire la masse salariale après une période de recrutement intense, notamment au niveau R&D. Les licenciements dépendront du plan stratégique définitif, encore en cours d'élaboration. Pour le moment, le constructeur estime pouvoir faire face à ses besoins de financement jusqu’au 30 juin 2023, précisant qu’il continue d’explorer d’autres sources de financement dans le cadre de son nouveau plan stratégique, que cela passe par de l'appel au marché, et/ou en nouant des partenariats industriels.

Hopium dévoilera sa nouvelle feuille de route à l'achèvement de son analyse stratégique, et au plus tard lors de la présentation de ses comptes annuels.

Nous vous recommandons

« Il ne faut pas aller trop vite sur le 100 % électrique », suggère Vincent Salimon (BMW Group France)

« Il ne faut pas aller trop vite sur le 100 % électrique », suggère Vincent Salimon (BMW Group France)

À l'instar d'autres constructeurs comme Toyota, BMW ne se range pas derrière le 100 % électrique. Même si le constructeur bavarois compte commercialiser plus de 50 % de véhicules full électriques à l'horizon 2030, BMW Group entend...

06/02/2023 | BMWBMW Motorrad
Le nouveau constructeur automobile Rivian taille déjà dans ses effectifs

Le nouveau constructeur automobile Rivian taille déjà dans ses effectifs

Volvo et Polestar : « Nous c’est nous et eux c’est eux » dixit Yves Pasquier-Desvignes

Volvo et Polestar : « Nous c’est nous et eux c’est eux » dixit Yves Pasquier-Desvignes

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Plus d'articles