Hyundai et Iveco s’associent pour développer des projets automobiles

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Hyundai et Iveco s’associent pour développer des projets automobiles

Les groupes Hyundai et Iveco supervisent déjà plusieurs programmes liés à la mobilité hydrogène, à l'image de ces camions Hyundai Xcient FCEV qui accumulent les kilomètres de test.

© Hyundai

Iveco Group et Hyundai Motor Company annoncent la signature d’un protocole d’accord en vue d’une future collaboration portant notamment sur les moteurs, la voiture électrique, la mobilité hydrogène et les véhicules utilitaires légers.

 

Le 4 mars dernier, le groupe Iveco et Hyundai Motor Company ont signé un protocole d’accord « pour étudier d’éventuelles collaborations dans la technologie des véhicules partagées ainsi qu’à un approvisionnement mutualisé et réciproque ».

La signature de ce MoU, pour « Memorandum of understanding », s’est faite en présence de Gerrit Marx, CEO d’Iveco Group, Marco Liccardo, chief technology & digital officer chez Iveco Group, Jaehoon Chang, président et CEO de Hyundai Motor Company, ainsi que Martin Zeilinger, executive vice president et head of commercial vehicle development tech unit de Hyundai Motor Company (voir photo ci-dessous).

Mutualisation et programmes d’énergies alternatives

« Ce protocole d’accord est une étape préliminaire d’évaluation du potentiel de coopération entre les deux groupes dans les domaines de la technologie et des plateformes, englobant les composants et les systèmes », détaillent les deux groupes par voie de communiqué, tout en ajoutant que « les secteurs d’intérêt mutuel concernent les groupes motopropulseurs et plateformes électriques, incluant les systèmes de pile à combustible, l’automatisation et la connectivité des véhicules commerciaux ». Le spectre est donc large.

Des points de convergence sur le VUL ou l’hydrogène

On peut rappeler que le groupe Iveco n’est plus sous le pavillon de CNH Industrial depuis le 1er janvier 2022 et qu’il est désormais coté à la Bourse de Milan. Ses activités comprennent la production de véhicules routiers (camions et bus Iveco, bus Heuliez, véhicules d’incendie Magirus, véhicules spéciaux Astra, véhicules militaires Iveco), mais aussi le développement et la fabrication de moteurs via FPT Industrial. De son côté, au-delà des véhicules particuliers, Hyundai a d’importantes activités pour les véhicules utilitaires, les camions et les véhicules spéciaux.

Les deux groupes ont aussi initié des développements sur les camions électriques, notamment à hydrogène, Iveco avec Nikola Tre et Air Liquide, par exemple, et Hyundai avec les premiers modèles Xcient Fuel cell ou un protocole d’entente avec Next Hydrogen. Les deux groupes s’intéressent aussi à l’autonomisation de la conduite, Iveco ayant noué un accord avec Plus et le géant coréen ayant lancé un test pilote en Corée du Sud et récemment dévoilé une version robot-taxi du Ioniq 5.

Enfin, on sait que Hyundai Kia étudie l’opportunité de couvrir le marché des véhicules utilitaires légers en Europe à court terme, le jalon 2024-2025 ayant été mis en avant par Eduardo Divar, directeur de Kia Iberia.

Nous vous recommandons

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financements en Europe

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financements en Europe

VinFast vient de signer un accord avec FCA Bank pour développer des services financiers en Europe et notamment en France. Un partenariat essentiellement tourné vers les particuliers, alors que le constructeur s’est rapproché de Lease...

Le Mondial de l’Auto promet 100 véhicules à l’essai

Le Mondial de l’Auto promet 100 véhicules à l’essai

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Plus d'articles