Hyundai renforce sa position sur les technologies V2X et V2G

Hyundai renforce sa position sur les technologies V2X et V2G

© Hyundai

Très en vue pour favoriser l’utilisation des sources d’énergies renouvelables et réduire la consommation sur les réseaux électriques, le Vehicle-to-Everything (V2X) et le Vehicle-to-Grid (V2G) constituent des innovations à enjeux pour la marque automobile Hyundai.

Si les acronymes V2G et V2X vous paraissent barbares, sachez qu’ils pourront pourtant bien figurer l’avenir de la mobilité électrique, et même révolutionner notre façon de consommer l’énergie demain. Pour cause : ces technologies permettraient d’équilibrer la demande énergétique de réseaux au bord de la saturation, mais aussi de diminuer les coûts d’utilisation et de réduire la dépendance aux carburants fossiles en optimisant les ressources. Le Vehicle-to-Grid (V2G) et son dérivé Vehicle-to-Everything (V2X) transfère en effet l’énergie stockée dans le pack de batterie d’un véhicule « branché » vers un réseau électrique pour alimenter d’autres engins et lisser les pics de consommation.

Des économies à la pelle

Avantageuses à plusieurs niveaux, ces solutions innovantes intéressent fortement le constructeur Hyundai qui mène actuellement deux projets pilotes aux Pays-Bas et en Allemagne avec différents acteurs de l’industrie de ces pays, We Drive Solar (opérateur de services de mobilité local) et Cradle (co-entreprise de Hyundai Motor Company). Ces expérimentations portent sur les technologies V2X et intègrent des flottes de Ioniq 5 modifiés et équipés d’un logiciel personnalisé compatible avec la fonction V2G. « Sachant que les technologies V2G bénéficient à la fois aux propriétaires de BEV et à l’ensemble des sociétés qui partagent un système énergétique, cette initiative se veut en parfaite adéquation avec la vision "Progress for Humanity" de Hyundai », justifie ainsi le constructeur. Sans oublier que, appliqué au circuit fermé d’une habitation ou d’un bâtiment, le V2X pratiqué par des particuliers comme des entreprises peut alléger le montant des factures énergétiques.

2035, âge d’or du système ?

Encore embryonnaires, ces technologies de transfert d’énergie bidirectionnel devraient gagner en attrait compte tenu du contexte écologique et économique actuel. Hyundai en fait en tout cas le pari puisque la marque prévoit, à l’horizon 2035, de proposer une gamme complète de véhicules zéro émission en Europe et de développer des solutions accompagnant la transition électrique de ce parc comme le Vehicle-to-Grid (V2G). Plusieurs projets reposant sur cette fonction sont ainsi en cours chez Hyundai et la marque devrait prochainement annoncer le lancement d’un véhicule électrique doté de cette technologie. Pour rappel, la plateforme modulaire internationale électrique (E-GMP) se trouve déjà équipée de la fonction V2L (Vehicle-to-Load) qui permet une recharge bidirectionnelle mais faisant appel à des logiciels différents comparé au V2G.

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Le réseau de bornes de charge Ionity continue son développement

Le réseau de bornes de charge Ionity continue son développement

Polestar taille dans ses prévisions de ventes à cause du Covid en Chine

Polestar taille dans ses prévisions de ventes à cause du Covid en Chine

Plus d'articles