Hyundai veut doper ses ventes grâce aux actions locales de son réseau

Hyundai veut doper ses ventes grâce aux actions locales de son réseau

Hyundai a enregistré une part de marché de 3,1 % sur le territoire national en 2022 grâce aux véhicules électrifiés.

© Hyundai

Avec une part de marché à 3,1 % sur le territoire national fin 2022, Lionel French Keogh entend égaler ou améliorer cette performance cette année. Le président de Hyundai France anticipe tout de même un marché contraint par la capacité de production et non plus par la demande des clients.

« 2022 a été une année riche en changements au sein de notre industrie », résume Lionel French Keogh, président de Hyundai France, à l’heure du bilan 2022. Et c’est peu de le dire : entre la pénurie des semi-conducteurs, le conflit Ukraine-Russie, les problèmes de logistique (manque de chauffeurs de poids lourds pour beaucoup d’origine ukrainienne), le marché automobile mondial a été malmené. Malgré tout, le groupe sud-coréen (Hyundai, Kia et Genesis) revêt le titre de troisième groupe mondial grâce à ses 7 millions d’unités immatriculées (4 millions pour Hyundai et 3 millions pour Kia). En Europe, l’entité se classe quatrième groupe automobile avec plus d’1 million de voitures vendues, dont 518 000 pour la marque Hyundai seule.

En France, avec 47 106 livraisons, soit une hausse de 4,1 % par rapport à 2021, Hyundai est la troisième marque généraliste importée pour la seconde année consécutive, derrière Toyota et Volkswagen. Cette notable performance – qui représente cependant 4 000 unités de moins que les objectifs initiaux annoncés début 2022 – a permis à l’entreprise de gagner 0,4 point de part de marché, passant de 2,7 % en 2021 à 3,1 % en 2022 (alors qu’elle était de 0,87 % en 2014 et n’a cessé de grimper depuis chaque année), ainsi qu’une part de marché de 3,88 % sur le canal des particuliers (+ 0,8 point) contre 1,22 % en 2014. « Sur les dernières années, on a réussi à construire notre performance de sorte qu’elle soit pérenne et profitable pour nous et notre réseau de distribution, explique le président. Cela nécessite de la construire de manière solide, sur des fondamentaux et non pas simplement sur des opportunités ou des crises. Certes, la crise actuelle a accéléré notre croissance, mais quoi qu’il en soit, c’est quelque chose qu’on avait initié bien en amont ».

L’électrique au beau fixe

Le dirigeant confesse que les performances de la marque ont été portées par les modèles électrifiés et notamment le Tucson (60 % en hybride, 30 % en hybride rechargeable) et le Kona (50 % en électrique, 40 % en hybride) qui ont respectivement représenté 37 et 27 % des immatriculations globales. Un phénomène qui correspond à la tendance du marché français où les ventes de véhicules électriques (202 928 unités) ont talonné les ventes de véhicules diesel (239 111 unités). Et en dépit de la généreuse offre du marché, force est de constater que les véhicules hybrides rechargeables attirent moins avec 126 549 unités. « C’est une grosse révolution. L’appétence des clients dans l’électrification porte sur le full hybride et l’électrique, plus que sur toutes les autres technologies. Ne pas avoir de modèle hybride serait négativement impactant pour notre marque. Notre force est donc de pouvoir répondre à tous les besoins ». Lionel French Keogh compte donc poursuivre les efforts sur ces technologies en 2023, tout en restant mesuré : « Même si nos capacités de production des usines s’améliorent, la demande sur les éco-technologies progresse plus vite que notre capacité à livrer la production ».

Un réseau rentable et en mutation

À en juger par les chiffres du précédent exercice, les concessionnaires du réseau Hyundai ont eu raison de miser sur la marque. Les particuliers ont représenté 50 % des ventes globales en 2022, tandis que les sociétés ont progressé de 23 à 26 %, totalisant respectivement une part de marché de 3,88 % et 2,69 %. En termes de rentabilité, le réseau a atteint les 2 % en 2022 (contre 1,70 % en 2021). Le constructeur entend encore challenger ce chiffre en 2023, en incitant son réseau à s’investir davantage dans son environnement local par le biais d’initiatives (parrainages sportifs, installation de ruches sur le terrain de la concession, ventes de produits bio, etc.). À l'échelle nationale, Hyundai soutient depuis 2020 les amateurs de courses à pied. « Les Français n’achètent plus de produits qui ne communiquent pas leurs valeurs. Il faut qu’ils aient du sens pour eux et notre impact positif doit aller au-delà du simple fait de mettre des voitures électrifiées à la route », ajoute le président.

En parallèle, courant 2023, Hyundai va lancer « Hyundai Promise » afin de promouvoir les ventes de VO en ligne. Un moyen de réaliser une rotation rapide des stocks pour améliorer sa valeur résiduelle. Ce projet sera calqué sur le service « Click to Buy », inauguré pour le lancement de la Ioniq 6, qui promet la vente exclusive de VN en ligne. 110 acquéreurs ont déjà fait le pari d'acheter de modèle sans l’avoir vu ni l'essayé. De plus, depuis un an, Hyundai a mis en place un vidéo chat entre les commerciaux et les clients. Une façon de conserver une relation visuelle, bien qu’à distance, entre ces interlocuteurs, tout en accompagnant jusqu’à la fin les acheteurs dans leur processus d’achat en ligne. « L’idée n’est pas d’avoir un avantage concurrentiel en achetant en ligne plutôt qu’en concession car le risque serait d’affaiblir le réseau de distribution. Il faut juste qu’on soit capable de répondre aux besoins de tous nos clients, que ce soit acheter sa voiture depuis le canapé ou se rendre en concession pour l’essayer. Aujourd’hui on travaille sur comment on peut faire évoluer les métiers de nos concessionnaires pour être capable de répondre à un profil client qui est bien plus complexe qu'auparavant ».

Nous vous recommandons

Le réseau Mazda a signé les objectifs de ventes 2023 de la marque

Le réseau Mazda a signé les objectifs de ventes 2023 de la marque

En visant secrètement plus, Mazda table sur un volume de 10 000 ventes de voitures neuves en France en 2023. Son président, Laurent Thézée, explique aussi que la marque va aider son réseau au premier semestre pour amorcer un retour à...

08/02/2023 | ConcessionMarché France
BMW rajeunit les X5 et X6

BMW rajeunit les X5 et X6

Jeep lance la production de l'Avenger, voiture européenne de l'année

Jeep lance la production de l'Avenger, voiture européenne de l'année

Lancia signe son renouveau à Milan

Lancia signe son renouveau à Milan

Plus d'articles