IAA Mobility : la star du jour s'appelle Renault 5

Frédéric MARTY
IAA Mobility : la star du jour s'appelle Renault 5

IAA Mobility : la star du jour s'appelle Renault 5

Sur son stand du salon de Munich, Renault expose la Renault 5 Prototype auprès de plusieurs exemplaires de la première génération. À l’heure où d’autres constructeurs cherchent à faire oublier leur passé thermique, Renault assume avec une touche d’humour sa vision de l’électrique généraliste.

Conçu autour de la notion de mobilité, du développement durable et des modes de propulsion alternatifs, l’IAA Mobility de Munich est tourné vers l’avenir. Pourtant, Renault offre à ce salon un petit air de Rétromobile en exposant la Renault 5 Prototype auprès de quatre modèles emblématiques de la première génération. Une présence symbolique qui va au-delà du clin d’œil. Au moment où certains constructeurs renient leur passé thermique, Renault assume son histoire en exposant sa vision de l’électrique généraliste.

Autour de cette Renault 5 Prototype, dont la version de série devrait arriver dès l’année prochaine selon la marque, figurent quatre Renault 5 des années 70 et 80. Pour le constructeur français, Renaulution ne signifie pas amnésie. Au contraire, l’avenir se construit sur l’innovation mais aussi à partir d’un héritage. La première génération de Renault 5 s’est écoulée à travers le monde à 5,5 millions d’exemplaires, et à 9 millions en comptant la Super 5. Quand certains préfèrent partir d’une page blanche, Renault s’appuie sur son savoir-faire en matière de voitures populaires.

L’électrique à la mode des années 70

Au milieu d’une Renault 5 TL orange de 1974, d’une version Le Car Van par Heuliez de 1983 et d’une Renault 5 TX de 1983, figure la Renault 5 électrique de 1974. Lointaine aînée du prototype actuel, cette version électrique a été développée après le choc pétrolier. Équipée d’un moteur Unelec de 7,5 kW, cette Renault 5 embarque simplement huit batteries de 6 volts et ne dispose que de deux places. Près d’un demi-siècle plus tard, Renault s’apprête à ressortir une Renault 5 électrique aux caractéristiques quelque peu améliorées… Cependant, l’objectif reste identique : proposer une voiture populaire capable de séduire une large part des clients.

Nous vous recommandons

Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

Événement

Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

La liste des constructeurs automobiles présents au prochain Mondial de l'automobile de Paris s'allonge progressivement, avec la participation de marques peu connues dans l'Hexagone... comme BYD.Peu de constructeurs français, davantage...

04/08/2022 | Chine Paris Automotive Week
Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Vu sur les réseaux sociaux

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Renault présente des résultats pénalisés par le dossier russe

Renault présente des résultats pénalisés par le dossier russe

Plus d'articles