IAA Munich 2023 : les constructeurs allemands affaiblis face à la concurrence chinoise

IAA Munich 2023 : les constructeurs allemands affaiblis face à la concurrence chinoise

Le Salon IAA Mobility 2023 s’ouvre aux constructeurs chinois présents en nombre.

© Auto Infos

Difficile d’imaginer un Salon automobile allemand où ceux qui attirent tous les regards sont des constructeurs chinois ou encore Tesla. Les temps ont bien changé. Le salon IAA Mobility de Munich qui ouvre ses portes à la presse internationale le 4 septembre 2023 démontre bien que la voiture électrique a d’ores et déjà bouleversé les rapports de force au détriment de l’Europe. 

Après une première édition, paralysée par le crise Covid-19, le salon automobile de Munich (IAA Mobility) cherche à se faire un nom du 5 au 10 septembre 2023, suite à la décision de l’Allemagne de stopper Francfort pour le déplacer en Bavière. Rappelons qu’il y a deux ans, le premier IAA de Munich n’avait attiré que 400 000 visiteurs

Dans le hall B3, la foule des journalistes internationaux s’est déplacée en masse pour assister à la conférence du constructeur chinois BYD. C’est un signe des temps qui démontre que la voiture électrique appartient aux chinois et un peu moins aux européens.

La nouvelle destination automobile européenne

Un seul chiffre encore pour démontrer cette offensive chinoise en Europe : plus de 40% des exposants du salon sont des entreprises chinoises. Les exposants chinois sont ainsi deux fois plus nombreux que lors de la première édition en 2021. A l’instar des autres salons automobiles grand public au niveau mondial, sauf en Chine, les grands constructeurs boudent cette édition de Munich préférant recentrer leur communication produits sur d’autres supports digitaux ou réseaux sociaux.

A Munich, on retrouve bien entendu les constructeurs allemands : BMW Group, Volkswagen Group et Mercedes-Benz. Des équipementiers comme Bosch, Denso, ZF. et Continentale doivent faire face aussi à la concurrence chinoise sur leur marché européen.

Stellantis n’a fait le déplacement qu’avec sa marque Opel tandis que Ford est également présent. Toyota et les autres grands groupes automobiles japonais n’ont pas fait le déplacement non plus.

La montée en puissance des constructeurs chinois

En dehors des constructeurs chinois, on retrouve aussi Tesla qui a fait le minimum avec un petit stand. Renault est présent à Munich pour présenter son nouveau Scenic full électrique. Citons également la présence de Cupra et Polestar. A noter, face au stand BYD la présence de Crédit Agricole qui poursuit son développement européen dans l’électromobilité verte avec ses marques CA Auto Bank notamment.

Des enjeux majeurs pour l'industrie automobile européenne

L’enjeu pour les constructeurs allemands est simple : céder le moins possible de parts de marché aux nouveaux entrants comme les constructeurs chinois et Tesla. Certains observateurs estiment que ces nouvelles firmes non européennes pourraient rapidement prendre 5 à 10% du marché européen. D’autres plus pessimistes placent cette barre à 15%. Dans le même temps, les constructeurs allemands qui réalisent de 30 à 40% de leurs ventes en Chine doivent se battre pour ne pas se faire sortir du marché chinois.

En dehors de l’américain Tesla, qui domine aujourd’hui l’Europe avec son Model Y, deux constructeurs chinois attirent toutes les attentions : BYD et MG Motors.

A noter que Qualcomm, Nvidia et Mobileye d'Intel mettront en avant également leurs dernières technologies, aux côtés de Google et Amazon.

Un congrès chinois s’installe à Munich !

Autre signe des temps comme une nouvelle provocation vis-à-vis de l’Europe automobile : La vitrine de la mobilité électrique de la Chine, le World New Energy Vehicle Congress, se tiendra dans le cadre du salon de Munich le 6 septembre, la première fois qu'il sera organisé en dehors de la Chine.

Le Salon IAA de Munich bénéficie toutefois d’un grand nombre de nouveautés, lesquelles s’articuleront autour des nouvelles thématiques : l’électromobilité, la conduite autonome, la recharge rapide des batteries et leurs nouvelles technologies ainsi que sur le software.

Nous vous recommandons

Éco-score automobile : Où sont produits les véhicules 100 % électriques vendus en France ?

Infographie

Éco-score automobile : Où sont produits les véhicules 100 % électriques vendus en France ?

Les règles du bonus écologique accordé aux véhicules 100 % électriques vont évoluer afin de limiter la pénétration des constructeurs asiatiques, et plus particulièrement chinois, sur le marché français. Mais où sont donc...

Le petit VUL asiatique 100 % électrique Fest E-Box débarque sur le marché français

Le petit VUL asiatique 100 % électrique Fest E-Box débarque sur le marché français

La Fiat 600e débarque en France à partir de 35 900 €

La Fiat 600e débarque en France à partir de 35 900 €

Le salon automobile de Lyon s'ouvre à l'hydrogène, aux véhicules utilitaires et nouvelles mobilités

Événement

Le salon automobile de Lyon s'ouvre à l'hydrogène, aux véhicules utilitaires et nouvelles mobilités

Plus d'articles