ID. Buzz Cargo : l’utilitaire avec style

ID. Buzz Cargo : l’utilitaire avec style

L’ID. Buzz Cargo repose – comme son frère l’ID. Buzz – sur la plateforme modulaire électrique MEB du groupe Volkswagen.

© Volkswagen

Il y a 75 ans, le monde découvrait le Combi T1 de Volkswagen. En 2022, après plusieurs années d’attente fébrile, ce véhicule mythique s’électrifie sur la même plateforme que l'ID.4. Il adopte aussi une nouvelle appellation (ID. Buzz) ainsi qu’une version utilitaire pour les professionnels : l’ID. Buzz Cargo.

Un ludospace qui peut également s’aménager en utilitaire, ce n’est pas monnaie courante. Alors, quand en plus cet objet de curiosité se fait désirer depuis 2017 et la présentation du premier concept-car qui l’a inspiré, il y a de quoi trépigner d’impatience. D’autant que l’ID. Buzz et son alter-ego pro l’ID. Buzz Cargo assument complètement le legs du T1 originel de Volkswagen – et peut-être même plus particulièrement du T2 de 1967 avec son pare-brise total –, assumant parfaitement son rôle de passerelle entre nostalgie passée et mobilité modernisée.

Sage héritage

Symbole de la transformation de Volkswagen par son électrification, l’ID. Buzz reprend ainsi l'immense logo du constructeur au milieu de sa face avant, mais aussi les ouïes d'aération (fictives) et une palette de teintes bicolores (onze variantes différentes au total). Des éléments intemporels qui font le lien avec la dimension de liberté et d’émancipation dont le Combi était synonyme dans les années 1960. Pour les professionnels, quelles que soient leurs activités, la version Cargo se la joue toutefois un peu moins Baba cool. Son design se veut plus sobre et sérieux en faisant disparaître le bandeau lumineux arrière quand l’habitacle, aux nuances claires de l’ID. Buzz pour particuliers, se voit repeint de gris pétrole.

La planche de bord, elle, ressemble à celle de l'ID.4 avec ses deux écrans numériques, dont une dalle centrale de 12 pouces. Cinq ports USB-C, la recharge à induction pour smartphone, une trappe porte-gobelet ainsi qu’une boîte à gants de belle capacité complètent cet intérieur fonctionnel qui comprend trois places en cabine, soit un siège conducteur et une banquette. Fait notable : Volkswagen a remplacé le cuir par un matériau exempt de produits d’origine animale, dans l’ID. Buzz comme dans l’ID. Buzz Cargo. La preuve que ce nouveau modèle s’avère en adéquation avec les préoccupations de son temps…

Et si on augmentait le volume…

Caractérisé par un empattement de presque 3 mètres (2 988 mm), l’ID. Buzz Cargo affiche une longueur frôlant les 5 mètres (4 712 mm) et une capacité de charge d’environ 4 m3 « permettant d’embarquer deux euro-palettes », selon Volkswagen. Le constructeur avance aussi un poids total autorisé en charge de 3 000 kg, soit une charge maximale de 650 kg. C’est à peu près 200 kg de moins que le Caddy ! Quant au seuil de chargement, qui peut être sécurisé au moyen d’œillets d’arrimage dans le plancher et de rails d’arrimage dans les parois latérales, il semble un peu haut pour un utilitaire. Pour faciliter le dépôt de marchandises, le nouvel ID. Buzz Cargo se dote néanmoins d’une porte coulissante côté passager avant, et d’une seconde porte coulissante en équipement optionnel. Les passagers se trouvent d’ailleurs séparés de cet espace de chargement par une cloison fixe, disponible en option avec une fenêtre et/ou une trappe. Une BuzzBox où ranger un ordinateur portable peut aussi être installée au besoin, de même qu’un porte-bloc.

Niveau motorisation, l’ID. Buzz Cargo repose – comme son frère l’ID. Buzz – sur la plateforme modulaire électrique MEB du groupe Volkswagen. Il se propulse ainsi au moyen d’un moteur électrique de 150 kW (environ 204 ch) et une batterie lithium-ion de 77 kWh incluse dans les sous-bassement du plancher. Sa vitesse maximale est limitée à 145 km/h et son autonomie, encore inconnue pour l’heure, pourrait être homologuée aux alentours de 400 km. Compte tenu du poids de ce Combi, on imagine cependant qu’en roulant sur voies rapides, le trajet n’excédera pas 300 km. Assez pour effectuer des tournées mais peut-être pas pour partir à l’autre bout de la France en week-end, pourtant la raison d’être de l’ID. Buzz, qui n’a rien d’un véhicule de déplacement quotidien. Enfin, à en croire Volkswagen, le véhicule pourra être rechargé de 5 à 80 % en une demi-heure via une borne en courant continu (DC) dont la puissance peut aller jusqu’à 170 kW.

Moins riche en aides à la conduite de série que l’ID. Buzz, l’ID. Buzz Cargo offre toutefois une aide au stationnement – bien utile quand on sait que son rayon de braquage n’est que de 11 mètres –, des signaux d’avertissement en cas d’obstacles à l’avant et à l'arrière et une assistance au freinage d’urgence Front Assist capable de détecter piétons et cyclistes. Se rajouteront, en option, un régulateur automatique de distance, un limiteur de vitesse, une caméra de recul, l’assistant de maintien sur la voie ou l’Emergency Assist. Mais à quel prix ? Volkswagen n’a pas encore communiqué sur les tarifs de cet utilitaire, dont la commercialisation devrait intervenir en Europe en 2022, puis en Amérique du Nord en 2023. Sûrement qu'ils avoisineront, voire dépasseront, les 60 000 euros.

L’ID. Buzz sur la voie de l’automatisation

Avec son ID. Buzz, Volkswagen espère proposer un véhicule autonome de niveau 4 dès 2025. En témoignent les technologies connectées innovantes que le modèle déploie, à l’image de la fonction mémoire pour le stationnement automatisé sur un trajet préalablement enregistré, Car2X ou la dernière version du Travel Assist avec données de localisation véhicule à véhicule qui permet, dans les limites du système, un guidage transversal et longitudinal semi-automatisé sur toute la plage de vitesse et, pour la première fois, le changement de voie assisté sur autoroute (à partir de 90 km/h). « Dans sa version la plus aboutie, l’ID. Buzz embarquera plus de 30 systèmes d’aide à la conduite. Jusqu’à 35 calculateurs pourront à l’avenir être maintenus à jour avec les dernières versions logicielles dans l’ID. Buzz grâce aux mises à jour "Over-the-air" » promet également la marque allemande.

Nous vous recommandons

Essai - Cupra Born : sportive sous tension

Vidéo

Essai - Cupra Born : sportive sous tension

Premier modèle 100 % électrique de la dernière-née des marques de Volkswagen Group, la Cupra Born ambitionne d'apporter davantage de plaisir de conduire dans un monde automobile zéro émission aseptisé.Rares sont les véhicules...

Suzuki décline son SUV hybride S-Cross en véhicule utiltiaire

Suzuki décline son SUV hybride S-Cross en véhicule utiltiaire

Essai - Seat Arona : revu et corrigé !

Essai - Seat Arona : revu et corrigé !

Ford étend sa gamme d'utilitaires zéro émission avec l'E-Transit Custom

Ford étend sa gamme d'utilitaires zéro émission avec l'E-Transit Custom

Plus d'articles