Vidéo

Il y a 50 ans, Renault dévoilait un prototype de 4L électrique

Il y a 50 ans, Renault dévoilait un prototype de 4L électrique

Le véhicule pouvait atteindre les 60 km/h avec une autonomie d’une centaine de kilomètres, et de 70 km en ville.

Alors que l’électrification des véhicules est présentée comme une menace pour l’industrie automobile en France comme en Europe, cette vidéo de l’INA témoigne de la vision avant-gardiste de Renault avec la mise au point d’une 4L électrique en 1972, il y a tout juste 50 ans. Il lui faut désormais rattraper son retard en la matière. Dommage !

L’automobile française est-elle condamnée à se morfondre dans la nostalgie de l’époque révolue de sa splendeur alors qu’elle avait tous les atouts pour rester en pole position ? Alors que vont s’ouvrir dans quelques jours, du 17 au 23 octobre, les portes du Mondial de l’Automobile, petit clin d’œil avec cette archive qui témoigne de l’avant-gardisme de l’industrie automobile française avant son déclin dans les années 1990, laissant la part belle à la Chine.

En 1972, tout juste 50 ans avant que Renault n’expose au prochain Mondial de l’Automobile une version revisitée et électrique de la Renault 4, la marque au losange faisait l’actualité avec la mise sur la route d’un prototype de 4L électrifié. Le véhicule pouvait atteindre les 60 km/h avec une autonomie d’une centaine de kilomètres, et de 70 km en ville. L’ingénieur en charge du projet explique les atouts d’un tel véhicule : son silence, son zéro pollution de l’air, son entretien réduit et sa simplicité de conduite avec seulement deux pédales. Tout pour plaire.

Le véhicule a été allégé avec une carrosserie en plastique et des vitres latérales en plexiglas. Le service des mines avait donné son accord pour sa mise en circulation. Le chef de projet explique que l’usage de cette 4L électrifié a été pensé en journée pour une recharge la nuit à son domicile ou dans des parkings équipés. « Nous n’y sommes pas encore mais c’est une question d’infrastructure. Nous pouvons penser que dans un avenir plus ou moins proche on équipera des parkings publics ou même des parcmètres », avance-t-il.

Cette vidéo est le témoignage de la vision sur le long terme d’une industrie automobile française inventive qui a pourtant perdu de sa superbe mondiale, trop arc-bouté sur le service d’un moteur thermique, certes toujours plus performant, mais datant de plus d’un siècle et qui n’a plus sa place dans le monde d’aujourd’hui.

1972 c’est aussi l’année de lancement de la Renault 5, modèle inspiré de la 4L, que le constructeur exposera aussi en électrique au Mondial avec le concept-car Renault 5 Turbo 3 qui rend hommage à la R5 Turbo 2. Renault devrait lancer en 2024 une Renault 5 E-Tech Electric. La corde de la nostalgie agitée par notre grand constructeur national qui cherche à se réinventer avec une « nouvelle vague », à plusieurs milliards d’euros, suffira-t-elle à rattraper le retard et à remettre la France dans la course automobile ?

Nous vous recommandons

Gettygo associe la modernité de l'e-commerce aux valeurs du commerce traditionnel

Gettygo associe la modernité de l'e-commerce aux valeurs du commerce traditionnel

La plateforme de vente en ligne dédiée aux ateliers propose depuis 2012 un outil d'approvisionnement pour tous types de pneumatiques et de jantes.Depuis sa création en 2012, Gettygo a construit un réseau de fournisseurs partenaires et...

25/11/2022 |
Bridgestone se penche sur les besoins des véhicules électriques

Bridgestone se penche sur les besoins des véhicules électriques

Les artisans de l’automobile s’affichent !

Les artisans de l’automobile s’affichent !

Formation : le dispositif Pro-A s’ouvre à l’ensemble des certifications de la branche

Formation : le dispositif Pro-A s’ouvre à l’ensemble des certifications de la branche

Plus d'articles