Internet embarqué : forte demande aux Etats-Unis et synergie avec les constructeurs auto.

Christophe JACQUELARD

Sujets relatifs :

Les européens vont bientôt suivre les américains, qui ont, comme a l’accoutumée, pris de l’avance. Les consommateurs d’outre-atlantique, prospects acheteurs de voitures, jugent en effet d’après une étude récente comme primordial de pouvoir se connecter à la toile dans leur nouvelle voiture.

Les géants de la High-tech sont de leur côté en train de se positionner fortement sur ce marché extrêmement porteur et encore inexploité. Ainsi Google, l’ogre d’Internet, lance actuellement ’ Open automotive alliance’ avec quatre constructeurs majeurs : Audi, Honda, Hyundai et Général Motors. Ce partenariat est réalisé en collaboration avec le constructeur mondial de processeurs et cartes graphiques Nvidia. Google saisit ainsi l’opportunité de mettre en avant le système d’exploitation Android qui est intégré à ses tablettes et ses mobiles et de l’appliquer aux plateformes multimédias embarquées dans les nouvelles voitures.

Point important à souligner, la volonté de Google, de mettre en priorité la sécurité des utilisateurs et l’ergonomie d’utilisation pour les conducteurs et leurs passagers.

Bien évidemment Apple n’est pas en reste puisqu’il annonce à son tour le déploiement de son projet ´IOS in the car’ visant à créer des interfaces iPod-iPad-iPhone avec les voitures et Microsoft confirme son partenariat de développement d’Internet embarqué avec Ford.

Nous vous recommandons

Les véhicules hybrides rechargeables apprivoisent les ZFE

Les véhicules hybrides rechargeables apprivoisent les ZFE

Face au durcissement des contraintes environnementales et des réglementations, les constructeurs automobiles sont force de proposition pour apporter des solutions automatisées aux conducteurs afin de les laisser prendre la route «...

[Vidéo] Pour Michelin, le pneu 100 % durable c’est pour 2050

[Vidéo] Pour Michelin, le pneu 100 % durable c’est pour 2050

Volkswagen travaille sur le châssis du futur

Volkswagen travaille sur le châssis du futur

Kia vise la neutralité carbone à l’horizon 2045

Kia vise la neutralité carbone à l’horizon 2045

Plus d'articles