Iveco va prêcher pour le GNV au SITL

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

,
Iveco va prêcher pour le GNV au SITL

Iveco va prêcher pour le GNV au SITL

A l’occasion de la Semaine de l’Innovation du Transport et de la Logistique (SITL), le constructeur PL italien fera le point sur les solutions alternatives au Diesel existantes pour favoriser la transition énergétique du transport routier de marchandises en France comme notamment le GNV dans lequel la marque a beaucoup investit ces dernières années.

La Commission européenne a adopté une série de propositions visant à adapter les politiques de l’U.E. en matière de climat, d’énergie, de transport et de fiscalité en vue de réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Cette réduction des émissions au cours de la prochaine décennie est essentielle pour permettre à l’Europe de devenir le premier continent climatiquement neutre d’ici à 2050 et de concrétiser le pacte vert pour l’Europe.

Les alternatives existent
Pour faire face à ces enjeux, différentes solutions alternatives au Diesel ont été développées, ou sont en cours de développement pour le transport routier de marchandises. On voit naître des solutions hybrides, électriques, hydrogène, ou encore biocarburants, qui viennent compléter la solution gaz naturel qui, quant à elle, évolue avec le développement du biométhane. Sans préjuger de la part que chacune de ces solutions et énergies alternative occupera dans le futur, il est dès à présent évident que leur complémentarité sera indispensable pour arriver à se passer à terme du pétrole et de ses dérivés.

Le GNV et son avance
A ce jour, le gaz naturel est la solution plébiscitée par les transporteurs et représente la quasi-totalité des solutions alternatives au Diesel pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes. Iveco est le leader incontesté dans ce domaine avec 53 % du marché des énergies alternatives dans l’hexagone, grâce à un large choix de véhicules développés depuis près de 30 ans pour les différents métiers du transport de marchandises. Ces véhicules fonctionnant au GNV sont déjà opérationnels et répondent aux contraintes imposées par les ZFE-m en matière d’émissions. Rappelons que ce carburant permet de réduire jusqu’à 95 % les émissions de CO2 tout en bénéficiant des mêmes performances qu’un véhicule Diesel. Par rapport à un véhicule Diesel Euro VI-E, les émissions de particules fines sont réduites de 85 %, celles de dioxydes d’azote (NO2) de 90 %. De plus, certifiés Pieck Quiet Truck 71 dB, ces véhicules permettent également d’assurer des livraisons silencieuses de nuit comme de jour.

Les stations se développent sur le territoire
La croissance du parc de véhicules roulant au GNV/bioGNV s’appuie sur le développement d’infrastructures qui s’accélère sur le territoire. Avec 175 points d’avitaillement GNV (à fin 2020), la France dispose du premier réseau européen de stations pour avitailler les poids lourds au gaz naturel. En 2021, une centaine de points d’avitaillement supplémentaires devraient être mis en service. Ces stations ouvertes au public s’ajoutent à environ 200 stations privatives propriétés des utilisateurs de flottes GNV/bioGNV.

Nous vous recommandons

[Vidéo] Devenir un spécialiste de la reproduction de clés avec Silca

[Vidéo] Devenir un spécialiste de la reproduction de clés avec Silca

Peu de garagistes proposent de reproduire des clés automobiles. Pourtant, l’activité, rentable, représente un vrai service complémentaire à proposer à ses clients. Des solutions simples, clés en main, existe pour se lancer, comme...

26/10/2021 | Après-venteService
Castrol lance sa gamme Transmax pour transmissions

Castrol lance sa gamme Transmax pour transmissions

Place à la deuxième édition de la Journée de la filière automobile

Place à la deuxième édition de la Journée de la filière automobile

[Vidéo] L'essentiel des actualités - Semaine du 18 au 22 octobre 2021

Vidéo

[Vidéo] L'essentiel des actualités - Semaine du 18 au 22 octobre 2021

Plus d'articles