Jaguar Land Rover souhaite concentrer ses réseaux et réduire leur rémunération

Jaguar Land Rover souhaite concentrer ses réseaux et réduire leur rémunération

Jaguar Land Rover prépare une importante restructuration de son réseau en France.

Le constructeur Jaguar Land Rover, propriété de l'Indien Tata, a entamé des discussions, depuis plusieurs mois, avec ses réseaux français. L'objectif annoncé aux distributeurs serait de réduire drastiquement le nombre d'investisseurs pour les deux marques tout en divisant par deux la rémunération des concessionnaires. À l'écoute du constructeur dans un premier temps, les distributeurs se préparent à un dialogue tendu.

Après Volkswagen, Stellantis ou encore Mercedes, les restructurations des réseaux de distribution se succèdent depuis plusieurs mois. Le constructeur Jaguar Land Rover, propriété de l'Indien Tata, a reçu ces dernières semaines l'ensemble de ses distributeurs individuellement afin de leur annoncer la manière dont il envisageait la restructuration des deux réseaux et leur avenir avec la marque qu'ils représentent.

Le nombre de points de vente Jaguar divisé par deux

Au niveau du nombre d'investisseurs, Jaguar Land Rover souhaite réduire drastiquement le nombre de points de vente pour la marque Jaguar. On passerait d'une cinquantaine de points de vente pour 35 investisseurs à une douzaine de points de représentation en France. L'objectif serait de transformer Jaguar de marque premium à marque de luxe sur le modèle de Bentley. Le réseau Jaguar passerait d'un contrat de distribution sélective à celui d'agence, le constructeur souhaitant pouvoir réaliser des ventes directes tout en maîtrisant le prix de vente et la rémunération.

Faire de Jaguar une « marque de luxe comme Bentley »

La rémunération est l'autre question centrale des discussions entre le constructeur et ses réseaux. Jaguar Land Rover a annoncé une rémunération qui serait divisée par deux à l'avenir à hauteur de 8 %, soit 4 % sur facture et le reste en variable. En contrepartie, le constructeur proposerait de prendre la gestion du stock et le coût marketing, soit 350 euros par voiture soit, au final, 1,5 % de marge.

Une rémunération divisée par deux à hauteur de 8 %

Pour les distributeurs de la marque, le compte n'y est pas évidemment ! Ce sujet de la rémunération pourrait être un point important de blocage et de crispation. Pour expliquer cette baisse, le constructeur a rappelé à ses concessionnaires qu'il n'était plus possible de consentir 6 à 7 points de remise lors de la vente d'un véhicule.

Land Rover : un contrat de distribution sélective avec une vingtaine de plaques

Au niveau de Land Rover, outre la baisse de la rémunération, le constructeur maintiendrait un contrat de distribution sélective tout en réduisant le nombre de plaques à hauteur d'une vingtaine mais en conservant un nombre de points de vente à peu près identique (70 points de vente). Ces plaques Land Rover commercialiseraient à terme entre 400 et 500 véhicules neufs par an. Le concessionnaire Land Rover aurait par ailleurs la possibilité de prendre un contrat d'agence pour la marque Jaguar. On peut d'ailleurs se demander pour quelle raison le réseau Land Rover ne passerait pas également en contrat d'agence.

Un « Monopoly » difficile à mettre en place sur le terrain

Pour l'instant, les contrats Jaguar et Land Rover n'ont pas été résiliés. Sur le terrain, le « Monopoly » de cette restructuration des réseaux Jaguar et Land Rover est très complexe. Une prochaine réunion qui aura lieu en Angleterre, du 17 au 19 septembre prochains, permettra aux distributeurs français d'en savoir un peu plus. Si jusque-là, les investisseurs ont écouté les souhaits de leur constructeur sans répondre officiellement, rien n'est à ce jour entériné... loin de là !

Nous vous recommandons

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Indexés sur l'inflation, les tarifs des péages vont naturellement augmenter en 2023. Dès le 1er février, la facture acquittée par des véhicules particuliers sera plus lourde d'environ 5 %.Le couperet est tombé. Comme chaque année,...

02/12/2022 | PéagesAutoroute
La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Plus d'articles