James Lefebvre Automobiles entame une nouvelle étape de son histoire

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
James Lefebvre Automobiles entame une nouvelle étape de son histoire

James Lefebvre Automobiles entame une nouvelle étape de son histoire

Après plus de quatre décennies passées entre Amiens et Dury, James Lefebvre Automobiles prépare l’avenir en investissant un nouveau site multimarques à Longueau, toujours dans la Somme.

Cette entreprise familiale indépendante est l’œuvre de James Lefebvre. En mars 1977, l’ancien mécanicien, réceptionnaire puis expert automobile décide de créer son atelier de mécanique dans le centre d’Amiens. Dix ans plus tard, l’autodidacte en accélère le développement en ouvrant sa première concession automobile aux côtés du constructeur britannique Rover. L’affaire prospère, au point d’accueillir un centre dédié aux véhicules d’occasion, et les collaborations se succèdent : Land Rover (1991), BMW (1999-2010), Mini (2001-2010), Chevrolet en remplacement de Rover (2005-2014), Suzuki (2008), Kia (2009), puis Jaguar en tant que réparateur agréé (2009). En parallèle, afin de soutenir l’agrandissement de ses activités, le dirigeant prend la décision de déménager à Dury (80) aux portes d’Amiens en 1997. Une adresse qu’il occupera pendant vingt-quatre ans.

JPEG - 2.5 Mo

Depuis 2011, Maxime Lefebvre incarne la seconde génération à la tête de l’entreprise familiale. Passionné par l’automobile depuis son plus jeune âge, il a fait ses armes aux côtés de son père. Pour autant, aucun traitement de faveur ne lui a été accordé. Apprentissage, vendeur et responsable VO, chef des ventes, directeur et enfin président. Il a fait ses preuves en partant du bas de l’échelle, découvrant ainsi toutes les différentes facettes du métier. Dès sa prise de poste, Maxime Lefebvre embrasse une nouvelle orientation pour la société et réorganise le portefeuille de marques : « J’ai redémarré avec Kia, Chevrolet, Suzuki, Land Rover et Jaguar. Le développement à leurs côtés s’est fait de manière très rapide. Même si le retrait de Chevrolet en Europe a été un coup dur en 2014, cela ne nous a pas empêché de croître en termes de volumes sur le marché du neuf comme celui de l’occasion ».

Une délocalisation nécessaire

À partir de 2017, le dirigeant entame une réflexion quant à un éventuel déménagement. « L’idée de départ était de rester dans le secteur sud d’Amiens mais nous n’avons pas trouvé de site suffisamment grand pour nous permettre de nous agrandir, explique-t-il. Dans le même temps, la zone commerciale dédiée à l’automobile de Longueau commençait à recevoir quelques marques. Nous avons donc étudié cette opportunité ». Le début du chantier est officiellement lancé en février 2020. Après treize mois de travaux, les 35 collaborateurs ont pris possession de leurs nouveaux locaux le 29 mars 2021. Sur le terrain de 20 000 m2 est édifié un bâtiment multimarques de 6 000 m2. Une aile de 1 800 m2 regroupe Kia, Mazda, Suzuki, MG ainsi que l’espace dédié aux véhicules d’occasion, tandis qu’un autre bloc de 900 m2 est consacré à Jaguar et Land Rover. La construction promeut délibérément des showroom ouverts, offrant la possibilité aux clients de passer de l’un à l’autre sans sortir de la concession. Pour autant chaque marque conserve son identité, ses standards et son entrée indépendante. De même, les deux ateliers, bien qu’ouverts, gardent leur indépendance.

Maxime Lefebvre, qui ne préfère pas s’exprimer au sujet du coût de l’investissement, ne cache pas ses appréhensions initiales quant à la construction de ce projet. De fait, le chantier a quasiment démarré en même temps que la crise sanitaire. « Il y a eu toute une phase de réflexion pour savoir si je devais mener ce projet ou non. C’est tout de même le projet d’une vie. Mais lorsqu’on a pris la décision finale de le lancer, aucun retour en arrière n’était envisageable. Notre équipe en avait besoin. Nos clients ont besoin de voir une évolution de notre site si l’on veut perdurer tout en étant indépendant car les indépendants se font de plus en plus rares de nos jours ». L’ancienne concession située à Dury appartient toujours à James Lefebvre Automobiles. Elle sera destinée à la location pendant quelques années, avant d’accueillir d’autres projets.

Diversification des activités

Outre le déménagement, l’autre nouveauté de l’exercice 2021 est l’ajout de la marque MG au portefeuille de distribution de l’entreprise depuis le 1er avril. Plus qu’un ajout, c’est un retour aux sources pour James Lefebvre Automobiles dans la mesure où celui-ci a fait ses débuts avec Rover. Depuis l’annonce du retour en Europe du groupe anglais (passé sous le pavillon chinois), la collaboration entre les deux entreprises semblait inéluctable. « Cette marque propose des produits de très bonne qualité, bien finis, sécuritaires, électriques et hybrides rechargeables, donc tout ce qu’il faut avoir aujourd’hui dans une gamme. Les constructeurs asiatiques ont une volonté de développement assez forte, que nous avons pu constater par le biais de Kia. La réflexion a donc été rapide : cette marque a de l’avenir ». Depuis ses débuts, l’entreprise familiale n’a jamais cherché à distribuer des marques à hauts volumes. Un parti pris qu’elle compte conserver. « Les priorités futures concerneront éventuellement un maillage plus large avec nos marques actuelles. Cependant, se développer n’implique pas nécessairement d’aller loin, d’autant qu’aujourd’hui nous sommes exclusifs sur le département avec nos marques et nos résultats sont très bons ». En 2019, l’entreprise a vendu 600 VN et 400 VO, pour un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros.

En parallèle de l’automobile, Maxime Lefebvre a décidé d’intégrer les deux-roues à ses activités. En mars 2020, celui-ci a racheté auprès de son frère la concession Lefebvre Vincent Moto (le patronyme n’a pas changé lors du changement de propriétaire) que celui-ci détenait depuis janvier 2011. La structure distribue les marques Triumph, Ducati, Piaggio, Aprilia et Moto Guzzi et écoule 400 unités par an. Si le point de vente est actuellement installé à Dury, Maxime Lefebvre n’envisage pas, pour l’heure, de le rapatrier sur Longueau.

Nous vous recommandons

Cyril Duault prend en main la stratégie de Mobilize

Nomination

Cyril Duault prend en main la stratégie de Mobilize

Cyril Duault a pris ses nouvelles fonctions comme directeur de la Stratégie de Mobilize le 1er décembre dernier. Il compte parmi les membres du comité de direction de la marque au losange.Diplômé de l’école Polytechnique et titulaire...

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Reportage

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

PSA Finance lance une assurance connectée pour ses VO

PSA Finance lance une assurance connectée pour ses VO

Jean-Dominique Senard : « Renault est en train de rebondir sous la houlette de Luca de Meo malgré un contexte difficile »

Jean-Dominique Senard : « Renault est en train de rebondir sous la houlette de Luca de Meo malgré un contexte difficile »

Plus d'articles