Jeep arrête les moteurs 100 % thermiques en France

Jeep arrête les moteurs 100 % thermiques en France

Jeep arrête les motorisations purement thermiques en France.

© Jeep

Jeep vient d’annoncer l’arrêt de la commercialisation des versions purement thermiques de ses véhicules particuliers en France. Seul le pick-up utilitaire Gladiator conserve son V6 turbo-diesel.

Jeep tourne une page symbolique en France, avec l’arrêt de la commercialisation de ses motorisations purement thermiques. Les clients peuvent donc commander une version essence et diesel des Renegade et Compass jusqu’au 30 mai prochain. Au-delà de cette date, seuls les exemplaires présents en stock au sein du réseau seront disponibles. Jeep conservera cependant au catalogue son pick-up Gladiator en version utilitaire, équipé du V6 turbo-diesel. Tous les autres modèles seront seulement proposés en e-hybrid 48V et 4xe hybrides rechargeables. Une décision qui a aussi le mérite de simplifier la gamme, ce qui représente une économie certaine. Ces évolutions concernent les Compass et Renegade, puisque la Wrangler était seulement proposée en motorisation 4xe. L’hybridation légère représente l’entrée de gamme pour les Compass et Renegade avec 130 chevaux, tandis que l’hybride rechargeable est disponible en 190 et 240 chevaux. Pour compléter cette gamme, le nouveau Grand Cherokee arrivera bientôt en hybride rechargeable.

En attendant la Jeep électrique

L’électrification de la marque est lancée, comme l’a confirmé Carlos Tavares, CEO de Stellantis, lors de l’annonce du plan Dare Forward 2030. La première Jeep de série 100 % électrique devrait arriver en 2024 et la gamme proposée en Europe sera totalement électrique à partir de 2027. Comme de nombreux autres constructeurs, Jeep conservera des motorisations thermiques ou hybrides pour les marchés peu ouverts sur l’électrique. Sur le marché français, Guillaume de Boudemange, directeur de la marque, souligne que « l’électrification de nos gammes n’est plus une option, c’est une évidence dictée conjointement par l’offre et la demande ». Une demande sans doute renforcée en France par la forte hausse des prix des carburants.

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

Plus d'articles