L’Adac enregistre une hausse des assistances en 2021

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

, ,
L’Adac enregistre une hausse des assistances en 2021

Alors que l’on maitrise la durée de vie moyenne d’une batterie automobile (5 à 6 ans estime l’Adac) en 2021, c’est encore 46,2% des pannes nécessitant l’intervention d’un professionnel qui étaient liées à ce composant.

© Alamy

Comme chaque année à pareille époque, l’automobile-club allemand Adac communique ses statistiques enregistrées sur l’année passée, à partir des services de dépannage sollicités pour les pannes de voitures particulières. Cette année encore, outre-Rhin, c’est la batterie qui est au premier rang des demandes d’assistance.

 

Pour l’automobile club allemand comme pour l’année 2020, 2021 reste sous l’effet de la crise sanitaire et des habitudes de circulation différentes constatées durant cette période. Les chiffres de 2021 enregistrent une hausse de 3,1 % des demandes de dépannage par rapport à 2020. Sans véritable surprise dans un pays où l’hiver peut s’installer durablement avec des températures nettement inférieures à celles enregistrées dans l’hexagone, la batterie reste un composant vulnérable. Elle continue encore en 2021 à représenter 46,2% des dépannages contre 43,6% l’année précédente et 41,8% en 2019. A noter que l’effet confinement et l’absence de roulage des véhicules durant cette période couplé au froid de la période hivernale sont autant de facteurs responsables de batteries déficientes.

Au hit parade des pannes vient ensuite - toutes motorisations thermiques confondues - les dysfonctionnements touchant la gestion moteur avec l’injection, l’allumage et les différents capteurs intervenants dans ces systèmes. Elle représente 15,5% des dépannages contre 16% en 2020. Pour 14,8% des demandes d’intervention, vient ensuite les pannes relatives à la direction, les freins, la transmission la carrosserie ou le châssis.

L’Adac enregistre que les appels concernant les véhicules électriques demeurent peu nombreux avec, en 2020, 9 000 interventions sur les 3 385 699 effectuées au total cette année là. En 2021, les choses de ce point de vue, évoluent puisque la demande pour les V.E. croît pour atteindre environ 25 000 interventions de dépannage. Une évolution logique selon l’automobile-club au regard du nombre non négligeable de véhicules de ce type commercialisé : 356 000 en 2021 et 194 000 en 2020.

Pour des raisons peu clairement établies, la batterie d’accessoires 12 volts des V.E. semble souffrir et représente 54% des sources de pannes des véhicules énergisés à l’électricité. En ce qui concerne les composants spécifiques des V.E. comme la batterie de puissance, le moteur de traction ou la technologie de recharge, l’Adac confirme qu’ils représentent de très rares avaries constatées.

Enfin n’oublions pas de préciser que ces statistiques touchent un parc de voitures particulières commercialisées neuves entre 2012 et 2019 et produites à 10 000 exemplaires minimum au moins une année dans cette tranche. Et, cela doit-être cité, exclu les demandes à l’aide pour des pannes sèches et des crevaisons.

Nous vous recommandons

Des locations de voitures plus vertes pour les vacances d’été

Des locations de voitures plus vertes pour les vacances d’été

Selon les données du site Kayak.fr, les vacanciers français se sont tournés davantage vers la location de véhicules électrifiés cet été.Le moteur de recherche dédié au voyage, Kayak.fr, qui propose de la location de voiture, a...

Henkel réduit les substances chimiques dangereuses des produits Loctite

Henkel réduit les substances chimiques dangereuses des produits Loctite

Ford teste une technologie de feux qui projettent des indications routières

Ford teste une technologie de feux qui projettent des indications routières

Spies Hecker complète son offre de bases avec un nouveau rouge magenta

Spies Hecker complète son offre de bases avec un nouveau rouge magenta

Plus d'articles