L'Alliance des Mobilités lance un appel à projets de 200 millions d'euros

Christophe CARIGNANO
L'Alliance des Mobilités lance un appel à projets de 200 millions d'euros

L'Alliance des Mobilités lance un appel à projets de 200 millions d'euros

Doté de 200 millions d’euros, l’appel à projets de l’Alliance des Mobilités pourrait financer des initiatives de près de 100 autorités organisatrices des mobilités.

L’Alliance des Mobilités, 19e branche du CNPA, qui représente les entreprises des nouvelles mobilités en France (covoiturage, auto-partage, vélos, trottinettes et scooters partagés, parkings intelligents), a pris connaissance du rapport de Philippe Duron sur l’évolution du modèle économique des transports collectifs remis au ministre des Transports le 13 juillet dernier.

La branche des mobilités du syndicat de Meudon propose de mettre en place un appel à projets de 200 millions d’euros pour permettre aux autorités organisatrices de la mobilité de développer les nouvelles mobilités sur leur territoire. Cet appel à projets sera présenté au ministre des Transports dans le cadre de France Relance et en vue d’une intégration dans le prochain projet de loi de finances.

Soutenir financièrement les autorités organisatrices des mobilités

La crise sanitaire impacte durablement le modèle économique des autorités organisatrices des mobilités, qui était déjà fortement dégradé au regard de la chute drastique du ratio de couverture des dépenses par les recettes. En effet, en plus de voir la baisse des recettes billettiques évaluées à 30 %, les employeurs ayant eu recours au chômage partiel ont diminué leurs contributions au versement mobilité. Ce phénomène représente une baisse de 5,1 % du versement mobilité représentant 469 millions d’euros.

Afin d’éviter aux autorités organisatrices des mobilités de devoir faire un choix entre la préservation ou non de leur réseau de transport existant et le maintien ou non des projets innovants de développement des nouvelles mobilités, l’Alliance des Mobilités propose un mécanisme de soutien financier par un appel à projets. Les autorités organisatrices des mobilités pourront bénéficier d’un co-financement par l’État à hauteur de 50 % de leurs investissements dans des projets de covoiturage, d’auto-partage, de déploiement d’engins en freefloating ou de bornes de recharge. Doté de 200 millions d’euros, il pourrait financer des projets auprès de 100 autorités organisatrices des mobilités.

Après plusieurs années d’investissements privés dans leurs technologies et leurs équipes, les nouvelles mobilités sont désormais reconnues, tant par leurs utilisateurs que par les autorités organisatrices des mobilités des principales métropoles françaises qui se sont saisies de leurs offres. L’enjeux désormais est de passer à l’échelle d’une mobilité de masse. Pour cela, les investissements publics doivent être orientés non plus sur le financement d’applications ou de technologies – elles existent déjà – mais vers le soutien à l’usage pour changer massivement les comportements.

L’appel à projets nouvelles mobilités propose donc de capitaliser sur les applications et technologies existantes ayant déjà fait leurs preuves et d’orienter les investissements publics vers l’usage :

  • Subventionnement des trajets de covoiturage courte distance et communication associée ;
  • Construction de voie dédiées au covoiturage et communication associée ;
  • Déploiement de services d’auto-partage dans les villes moyennes ou rurales ;
  • Déploiement dans les villes moyennes de scooters électriques partagés, de trottinettes électriques partagées et communication associée ;
  • Installation de bornes de recharges dans les parkings partagés vacants.

Nous vous recommandons

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota Motor Europe vient de présenter sa stratégie globale jusqu’en 2035 dans le cadre du Kenshiki Forum. Un engagement vers la neutralité carbone qui passera par le développement des véhicules zéro émissions, qu’ils soient à...

02/12/2021 | FleetToyota
Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Publi-redactionnel

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Plus d'articles