L'ANEA fâchée par les propositions d'amendement du CNPA

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
L'ANEA fâchée par les propositions d'amendement du CNPA

L'ANEA fâchée par les propositions d'amendement du CNPA

Surprenant ce courrier que l’Alliance nationale des experts en automobile (ANEA) a fait parvenir le 8 juin à l’ensemble de ses adhérents. Le syndicat des experts libéraux accuse le CNPA de vouloir l’éradication des experts. Rien que cela ! Un raccourci un peu rapide et étonnamment exagéré. L’ANEA surinterprète les propositions d’amendement du syndicat de garagistes faites aux parlementaires il y a quelques semaines dans le cadre de la loi Macron pour « l’égalité des chances » et dans le prolongement de la loi sur le rappel du libre choix, votée il y a un an.

Ces propositions légitimes du CNPA, qui est dans son rôle de défense des intérêts de ses adhérents, visent à affaiblir l’emprise des assureurs sur le marché de la réparation-collision en stipulant en substance que :
- dans le cadre d’une réparation réalisée dans un atelier non agréé, aucun surcoût ne pourra être demandé à l’assuré pour la prise en charge des frais de réparation ;
- lors d’un sinistre, c’est à l’assuré de mandater son expert.

Voilà l’objet de la colère de l’ANEA, qui y voit là une menace et une trahison de la part du CNPA. Ce dernier n’a visiblement pas mis dans la confidence le syndicat des experts, ce qui relève certes d’un manque de tact.

« Le CNPA attaque directement nos cabinets en voulant par ce biais qu’ils perdent subitement leur clientèle sous le prétexte que la profession doit reprendre son autonomie vis-à-vis des assureurs. Cette ingérence dans les affaires de la profession est proprement intolérable. Il n’appartient pas au CNPA de mener des actions au nom des experts en automobile en lieu et place des experts, que celles-ci visent ou non à préserver leur indépendance » s’insurge l’ANEA dans son courrier.

Et de poursuivre : « Cette absence totale de légitimité n’a d’ailleurs pas échappé aux parlementaires approchés puisque aucun à ce jour n’a accepté de déposer ces amendements insensés proposés par le CNPA. Pour formaliser notre mécontentement et obtenir des explications sur cette démarche qui frise le manque d’éthique, l’ANEA demande à rencontrer dans les meilleurs délais le président national du CNPA. »

Le CNPA a pourtant toujours reconnu l’importance de l’expertise ne voulant pas faire porter sur le dos des garagistes le poids de l’imputation des dommages pouvant les mettre en porte-à-faux vis-à-vis de leur clients.

Nous vous recommandons

AkzoNobel : l’application mobile qui identifie les défauts de peinture

Vidéo

AkzoNobel : l’application mobile qui identifie les défauts de peinture

Le fabricant de peinture AkzoNobel vient de mettre à disposition des peintres une application pour smartphone. Elle guide ces derniers sur les défauts de peinture et apporte les solutions pour y remédier.C’est sous ses marques Sikkens,...

02/12/2022 | AkzonobelSikkens
Spies Hecker présente son additif plastique Speed-TEC 9260

Spies Hecker présente son additif plastique Speed-TEC 9260

Fleet Care Alliance : un service tout-en-un pour les flottes automobiles

En bref

Fleet Care Alliance : un service tout-en-un pour les flottes automobiles

Carrosserie : un surcoût de 80 000 euros tous les 100 dommages pour les flottes automobiles

Carrosserie : un surcoût de 80 000 euros tous les 100 dommages pour les flottes automobiles

Plus d'articles