L'association Équilibre des Énergies demande au Premier ministre d'accélérer sa politique zéro carbone

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

,
L'association Équilibre des Énergies demande au Premier ministre d'accélérer sa politique zéro carbone

L'association Équilibre des Énergies demande au Premier ministre d'accélérer sa politique zéro carbone

L’association Équilibre des Énergies a adressé une lettre à Jean Castex proposant des solutions afin d’accompagner au mieux l’Europe dans sa transition énergétique à partir de 2022, date à laquelle la France occupera la présidence du Conseil de l’UE.

L’association Équilibre des Énergies, présidée par Brice Lalonde, ancien ministre de l’Environnement, a écrit le 28 juillet dernier au Premier ministre pour demander que « la France recentre la politique européenne sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la croissance verte qui, malgré les discours politiques, restent souvent négligées dans les textes ».

Cette association de lobbying est soutenue par des entreprises majeures des secteurs de l’énergie, du transport et des bâtiments (ABB France, Airbus, Bouygues Energies & Services, Delta Dore, EDF, Enedis, Groupe ADP, Groupe Atlantic, Groupe Muller, Safran, Schneider Electric, TotalEnergies, Vinci, Volkswagen France).

La présidence française en ligne de mire

Pour rappel, la France prendra la présidence du Conseil de l’Union européenne en janvier 2022 (la dernière présidence française datait de 2008). Le programme de la présidence française et ses priorités politiques seront définis à la rentrée 2021 (septembre-octobre). Ils permettront à la France d’influencer et de guider les discussions entre les États membres au sujet du Green Deal, dont le premier paquet législatif Fit for 55 a été publié le 14 juillet dernier.

« La France se doit d’œuvrer à rassembler les États membres dans un esprit d’ouverture et de cohésion autour d’un programme fondé sur la progression vers la neutralité climatique et sur le développement d’un écosystème industriel innovant tirant parti du plan de relance, capable de s’imposer sur le plan international et de soutenir la transition énergétique et la croissance verte », réaffirment les représentants de cette association dans leur courrier.

Tout en affirmant la primauté de la réduction des émissions de gaz à effet de serre selon le principe « Emission reduction first », l’association souhaite faire de la lutte contre le changement climatique un instrument de croissance économique en Europe. Un objectif complexe dans des secteurs comme l’automobile qui sera fortement impacté par l’arrêt programmé des véhicules thermiques et hybrides en 2035.

Nous vous recommandons

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat lance une campagne d’essais de sa gamme 500 pendant 48 heures. Le temps pour les clients d’apprécier le véhicule dans les conditions de la vie courante. Une offre proposée à 30 euros par jour.Pour soutenir les ventes de sa...

03/12/2021 | ConstructeursFiat
Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021 

Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Plus d'articles