L'assurance automobile fait encore trop d'insatisfaits

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

,
L'assurance automobile fait encore trop d'insatisfaits

L'assurance automobile fait encore trop d'insatisfaits

Le comparateur d’assurances automobile minute-auto.fr dévoile les résultats d’une enquête menée en décembre 2016 sur un panel de 1 500 Français. Elle concerne leur vision de l’assurance mais aussi le rapport qu’ils entretiennent avec les compagnies en charge de les protéger eux et leurs biens.

Avec 40 millions de véhicules en circulation, l’assurance automobile en France représente un marché important qui affiche plus de 16 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En hausse constante depuis 2010, ce marché qui a su s’adapter au contexte actuel ne fait pourtant pas que des satisfaits…

L’assurance corporelle et le bris de glace plébiscités

Selon l’étude menée par le comparateur minute-auto.fr, 83 % des assurés considèrent que les tarifs sont encore trop élevés, là où trois quarts des sondés regrettent le manque de transparence de leurs contrats. On apprend aussi que la majorité a souscrit à l’assurance corporelle du conducteur ainsi qu’à l’assurance bris de glace (plus de 75 % dans les deux cas). L’assistance zéro kilomètre a également attiré l’attention de plus d’un assuré sur deux (59 %). En revanche, la garantie panne mécanique concerne moins d’un quart des sondés.

La loi Hamon encore peu appliquée

Reste que, si leur assurance ne leur convient pas, les automobilistes peuvent très bien la résilier au bout d’un an de cotisation sans justification. C’est ce que permet la loi Hamon depuis mars 2014, comme le savent 63 % des assurés interrogés. Toutefois, si 81 % d’entre eux ont changé d’assurance cette année, 24 % seulement l’ont fait grâce à cette loi.

Recours au comparateur : surtout chez les jeunes

Pour changer d’assurance, les comparateurs en ligne sont des outils très bien médiatisés et désormais couramment utilisés : 76 % des assurés s’en servent pour trouver leur assurance. On note d’ailleurs que l’outil concerne davantage les jeunes conducteurs que les conducteurs expérimentés : 45 % des 18-29 ans s’en servent contre 22 % seulement des plus de 30 ans.

Les réticences face aux assurances en ligne perdurent

L’étude laisse apparaître que l’assurance en ligne inspire la méfiance pour beaucoup. Cela s’est vérifié au cours de l’enquête. Ainsi, 73 % des sondés préfèrent s’adresser aux assureurs ayant pignon sur rue plutôt que de confier leur voiture aux assureurs en ligne. De même, 58 % des personnes interrogées avouent avoir peur pour leur vie privée, d’où leurs réticences à s’engager en ligne. Néanmoins, sur les 9 % qui ont accordé leur confiance à l’assurance en ligne on enregistre une écrasante majorité d’assurés positifs : 87 % ont fait des économies et 85 % sont satisfaits.

Selon certaines projections, d’ici à 2020, l’assurance automobile connectée en Europe devrait dépasser les 15 milliards d’euros, soit 17 % du marché.

Retrouvez l’intégralité des résultats de cette enquête sur http://minute-auto.fr/pages/presse/etude-assurance-auto

Nous vous recommandons

L’ADPA milite pour un accès équitable à la donnée dans l’après-vente automobile

L’ADPA milite pour un accès équitable à la donnée dans l’après-vente automobile

L’Association européenne indépendante des éditeurs de données automobiles (ADPA) lance un label de qualité certifiant, au niveau européen, les données de réparation des véhicules fournies par ses sociétés membres.« Au regard...

26/10/2021 | Après-venteService
Autopromotec 2022 : des exposants encore attendus

Autopromotec 2022 : des exposants encore attendus

Luc Chatel PFA confirme que l'automobile joue sa survie

Événement

Luc Chatel PFA confirme que l'automobile joue sa survie

[Vidéo] Devenir un spécialiste de la reproduction de clés avec Silca

[Vidéo] Devenir un spécialiste de la reproduction de clés avec Silca

Plus d'articles