L'Autorité de la concurrence enquête sur les pratiques du SAV auto

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

L'Autorité de la concurrence enquête sur les pratiques du SAV auto

L'Autorité de la concurrence enquête sur les pratiques du SAV auto

Constatant une hausse, entre 2000 et 2009, de 50 % des dépenses des foyers liées à la réparation et à l’entretien de leurs véhicules et de 30 % des prix des pièces sur la même période, signes d’une insuffisance de concurrence entre les opérateurs, l’Autorité de la concurrence* a lancé une enquête.

L‘institution s’étonne du fait que, malgré la mise en place dès 2002 de règlements censés faciliter la concurrence, les réseaux de marques captent encore plus de 80 % du marché de l’entretien des véhicules de moins de 2 ans et plus de 50 % en ce qui concerne les autos de 5-6 ans. Elle s’interroge aussi sur les principes de commercialisation des pièces captives, notamment celles dites “visibles” (de carrosserie). Ces dernières représentent un quart des volumes de pièces vendues, mais seuls les réseaux constructeurs peuvent les commercialiser, car la France est l’une des dernières nations à avoir fait le choix d’une distribution exclusive. Pour l’Autorité de la concurrence, le maintien de ce privilège est susceptible de générer un coût élevé pour les consommateurs. Ce constat s’appuie sur l’étude récente de UFC-Que Choisir, faisant état d’un différentiel significatif entre les prix pratiqués par les constructeurs et par des fournisseurs alternatifs dans les pays où le marché est ouvert. Ce différentiel pouvant aller jusqu’à 42 % !

Cette enquête aura pour principal objectif d’évaluer les conditions réelles de concurrence d’une part dans le secteur de la réparation et d’autre part dans celui de la fabrication et de la distribution des pièces de rechange. Il s’agira de vérifier si d’éventuels obstacles y subsistent. Elle appréciera si les réparateurs indépendants sont en mesure d’exercer une concurrence réelle et effective vis-à-vis des réparateurs membres d’un réseau agréé, notamment par la possibilité qui leur est offerte ou non d’accéder aux pièces détachées et aux informations techniques. Enfin, s’agissant des pièces de carrosserie, l’avis de l’Autorité de la concurrence étudiera l’impact sur le marché du monopole des constructeurs. Réponses attendues pour mars 2012.

* L’Autorité de la concurrence est une autorité administrative indépendante, spécialisée dans le contrôle des pratiques anticoncurrentielles, l’expertise du fonctionnement des marchés et le contrôle des opérations de concentration. Au service du consommateur, elle a pour objectif de veiller au libre jeu de la concurrence et d’apporter son concours au fonctionnement concurrentiel des marchés aux échelons européen et international.

Nous vous recommandons

La Banque des Territoires entre au capital d’idgarages.com

Internet

La Banque des Territoires entre au capital d’idgarages.com

idgarages.com annonce avoir levé 8 millions d’euros pour poursuivre son développement. La moitié de cette somme a été apportée par La Banque des Territoires.Le comparateur de devis automobile, idgarages.com, filiale du groupe Parts...

27/10/2021 | Après-vente
Qui sera le meilleur atelier de France Top Garage ?

Qui sera le meilleur atelier de France Top Garage ?

L’ADPA milite pour un accès équitable à la donnée dans l’après-vente automobile

L’ADPA milite pour un accès équitable à la donnée dans l’après-vente automobile

Autopromotec 2022 : des exposants encore attendus

Autopromotec 2022 : des exposants encore attendus

Plus d'articles