(Vidéo) « L’électricité va rester à un prix élevé » selon Alexandre Beaufils - PWE Consulting

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

(Vidéo) « L’électricité va rester à un prix élevé » selon Alexandre Beaufils - PWE Consulting

Alexandre Beaufils, dirigeant de PWE Consulting.

Spécialiste du courtage pour l’achat d’énergies, électricité et gaz en tête, Alexandre Beaufils, dirigeant de PWE Consulting, travaille notamment pour de nombreux acteurs automobiles, dont de grands groupes de distribution. Le point sur la flambée actuelle des prix.

Alexandre Beaufils a créé PWE Consulting en se spécialisant dans les achats et la gestion des contrats d’énergies. Basée à Lyon, son entreprise travaille principalement pour des clients du secteur immobilier et du secteur automobile, comptant plusieurs grands groupes de distribution automobile dans son portefeuille.

Paradoxe français

Il décrypte la situation actuelle, placée sous le signe de l’inflation et d’une forte tension sur certains flux d’approvisionnement. Il pointe aussi un paradoxe : à l’heure où la demande n’a jamais été aussi forte, où nos vies n’ont jamais été aussi électrifiées, regardez les choix énergétiques pour l’automobile, pour trouver une alternative au fioul, la production d’électricité est orientée à la baisse ! Et certaines décisions passées, comme la mise à l’arrêt de certaines centrales en France, ne s’inversent pas du jour au lendemain, on raisonne en années.

Les bornes de charge ne sont pas neutres en termes de consommation d’électricité

Alexandre Beaufils insiste sur la nécessité d’avoir une stratégie définie pour implémenter des bornes dans des locaux automobiles, en précisant que l’impact sur la consommation d’énergie n’est pas anodin, surtout pour les bornes de haute puissance, actuellement déployées dans le réseau Audi, par exemple. Une donnée d’autant plus importante que par rapport au contexte actuel, les prix de l’énergie, électricité en tête, ne vont pas baisser, mais bien rester à un niveau élevé. Seule une situation d’arrêt de l’économie, une nouvelle vague sévère de Covid, pourrait faire baisser les prix, ce qui n’est guère souhaitable. Pour le gaz, considérant que les prix sont indexés sur ceux du baril de pétrole, on peut toutefois miser sur une baisse. Mais d’une manière générale, il faut donc s’attendre à une situation où les énergies seront durablement chères.

Nous vous recommandons

Le spécialiste de l’hydrogène Lhyfe a réussi son entrée en Bourse

Le spécialiste de l’hydrogène Lhyfe a réussi son entrée en Bourse

L’introduction en Bourse de Lhyfe sur le marché réglementé d’Euronext à Paris est un succès, avec une augmentation de capital d’un montant de 110 millions d’euros, hors option de surallocation. Le spécialiste français de...

Stellantis : trois mini-fourgons électriques, sinon rien

Stellantis : trois mini-fourgons électriques, sinon rien

Zeway ouvre une 41e station d’échange de batteries électriques

Zeway ouvre une 41e station d’échange de batteries électriques

LeasePlan met le cap sur la location moyenne durée

LeasePlan met le cap sur la location moyenne durée

Plus d'articles