L'État prolonge son « coup de pouce vélo » et lance le programme « Employeur pro-vélo »

Antonin Moriscot

Sujets relatifs :

, ,
L'État prolonge son « coup de pouce vélo » et lance le programme « Employeur pro-vélo »

L'État prolonge son « coup de pouce vélo » et lance le programme « Employeur pro-vélo »

Mécanisme mis en place par le ministère de la Transition écologique et solidaire lors du déconfinement, le « coup de pouce vélo » voit sa durée de validité prolongée jusqu’au 31 mars 2021. Est lancé en parallèle le programme « Objectif employeur pro-vélo » visant à encourager l’usage de la bicyclette pour les trajets domicile-travail.

« Le ministère de la Transition écologique et solidaire entend soutenir sur le long terme la pratique du vélo » peut-on lire sur le site dudit ministère. En visite dans un centre de formation aux métiers de la réparation de vélos, Barbara Pompili a annoncé la prolongation du « coup de pouce vélo ». Pour mémoire, ce programme né à la mi-mai, à l’occasion du déconfinement, prévoit d’accorder une subvention de 50 euros à tout cycliste faisant réparer ou réviser sa monture dans un atelier spécialisé et agréé par l’État.

Selon le ministère, « ce dispositif a connu un large succès » puisque « la barre du million de vélos réparés a été franchie » . Alors que le deuxième déconfinement de la population se profile, le Gouvernement a accepté de prolonger de trois mois cette opération. Devant initialement prendre fin au 31 décembre 2020, cette aide sera donc disponible jusqu’au 31 mars 2021.

Les entreprises « vélo-friendly » bientôt distinguées

Parallèlement à cette annonce qui réjouira les adeptes – récents ou plus expérimentés – de la petite reine, le ministère vient de lancer un nouveau programme baptisé « Objectif employeurs pro-vélo ». Celui-ci vise « à soutenir les employeurs publics et privés dans leur démarche de développement de l’usage du vélo pour les trajets domicile-travail », précise le ministère de la Transition écologique. Il s’appuie sur le label « Employeur pro-vélo », créé par la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), dont L’Automobile & L’Entreprise a déjà présenté les grands contours.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire s’est fixé comme objectif sur trois ans de labelliser quelque 4 000 entreprises représentant plus de 500 000 salariés et de financer la création de 20 000 nouvelles places de stationnement vélo sécurisées en entreprise.

Nous vous recommandons

La Ville de Marseille va diviser par deux sa flotte automobile

La Ville de Marseille va diviser par deux sa flotte automobile

Le maire de la Cité phocéenne a décidé de réduire le parc automobile municipal. Une manière de générer d'importantes économies mais aussi de réorganiser un service au sein duquel ont été pointées diverses dérives.Benoît Payan...

23/09/2022 | EconomieGestion de parc
Chargemap Business aide à la supervision du budget « recharge » des entreprises

En bref

Chargemap Business aide à la supervision du budget « recharge » des entreprises

Fatec lance ZFE Fleet Mapper pour simplifier la gestion des véhicules dans les ZFE

Fatec lance ZFE Fleet Mapper pour simplifier la gestion des véhicules dans les ZFE

WeNow va sensibiliser et former à l'éco-conduite près de 30 000 salariés

En bref

WeNow va sensibiliser et former à l'éco-conduite près de 30 000 salariés

Plus d'articles