L’Europe appelle à des mesures de sécurité routière plus strictes

Leslie Auzèmery
L’Europe appelle à des mesures de sécurité routière plus strictes

© Bjoern Wylezich

La généralisation du 30km/h et la tolérance zéro contre l’alcool au volant sont nécessaires pour atteindre l’objectif de zéro mort en 2050, selon le Parlement européen.

 

Dans une résolution sur la sécurité routière dans l’UE adoptée la semaine dernière, le Parlement européen rappelle que 22 700 personnes meurent chaque année sur les routes du Vieux Continent et qu’environ 120 000 sont grièvement blessées. Aussi, les progrès dans la réduction du taux de mortalité stagnent depuis plusieurs années et l’Union n’a pas atteint l’objectif qu’elle s’était fixé de réduire de moitié le nombre de décès sur les routes entre 2010 et 2020, le nombre de morts ayant baissé de 36 % sur cette période.

C’est pourquoi aujourd’hui les eurodéputés appellent à la mobilisation des États sur ce sujet. Comment ? Plusieurs pistes sont données comme celle de la généralisation de la limitation de la vitesse à 30 km/h surtout dans les zones résidentielles et là où circulent un grand nombre de cyclistes et de piétons. Pour promouvoir davantage la sécurité routière, ils plaident également pour la mise en place d’une tolérance zéro pour l’alcool au volant, soulignant que l’alcool est en cause dans environ 25 % des décès sur la route.

Le Parlement demande également à la Commission européenne d’envisager d’inclure un « mode de conduite sûre » dans les appareils mobiles et électroniques des conducteurs afin de réduire les distractions lors de la conduite. « Des incitations fiscales et des dispositifs avantageux d’assurance devraient aussi être mis en place pour l’achat de véhicules disposant des normes de sécurité les plus élevées », ajoutent les députés qui appellent enfin les États membres à créer des fonds nationaux de sécurité routière qui canaliseraient les sommes perçues des amendes routières vers des projets visant à réduire le taux de mortalité et d’accident sur les routes.

Selon la rapporteure du Parlement, Elena Kountoura, « les Européens sont confrontés depuis trop longtemps à un nombre inacceptable de morts sur nos routes. Il est réaliste d’avoir pour objectif de diminuer de moitié le nombre de décès d’ici à 2030 si les États membres s’engagent avec une volonté politique forte et des fonds suffisants. Nous savons déjà ce qui tue sur les routes, nous appelons donc la Commission et les gouvernements, pour soutenir ces efforts, à appliquer des mesures spécifiques qui sauvent des vies, telles que la baisse des limitations de vitesse, notamment dans les villes, avec une limite de 30 km/h par défaut, un report modal accéléré vers d’autres formes de transport et une nouvelle agence européenne du transport routier. »

Selon des chiffres de 2020, les routes les plus sûres en Europe demeurent en Suède (18 morts par million d’habitants) et le taux de mortalité le plus élevé (85 par million d’habitants) se trouve en Roumanie. Le taux moyen dans l’UE est de 42 morts par million d’habitants. Il est de 39 pour la France, de 44 pour la Belgique et de 42 pour le Luxembourg.

Nous vous recommandons

La huitième promotion du Moov Lab fait son entrée à Station F

La huitième promotion du Moov Lab fait son entrée à Station F

Parrainée par BMW Group France, la huitième promotion du Moove Lab rejoindra Station F le 3 novembre prochain.Le 14 octobre dernier, le jury de sélection du Moov Lab présidé par BMW Group France et composé de Bridgestone, Club...

22/10/2021 | Moove LabMobilités
Paris veut devenir une ville 100 % vélo

Paris veut devenir une ville 100 % vélo

L'Avere confirme la prolongation du programme Advenir

L'Avere confirme la prolongation du programme Advenir

Bridgestone et Here collaborent pour la gestion de flotte

Bridgestone et Here collaborent pour la gestion de flotte

Plus d'articles