L'Europe planche sur la protection des données des véhicules connectés

Alice THUOT

Sujets relatifs :

L'Europe planche sur la protection des données des véhicules connectés

L'Europe planche sur la protection des données des véhicules connectés

Dans le cadre de la définition de la stratégie européenne pour le marché unique numérique, la Commission européenne a souligné l’importance du respect et de la protection des données générées par les véhicules connectés et autonomes. Une démarche saluée par l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA).

« Il est important de se rappeler qu’un véhicule n’est pas un smartphone sur roues. C’est un moyen de transport dont la fonction principale est d’amener les personnes et les biens d’un endroit à un autre. Il exige des normes beaucoup plus élevées en matière de sécurité et de confidentialité par rapport aux smartphones. Il est de la responsabilité du constructeur que le véhicule fonctionne de manière sûre et sécurisée. » C’est via cette déclaration qu’Erik Jonnaert, secrétaire général de l’ACEA, a approuvé la démarche de consultation de la Commission européenne relative à la stratégie européenne de protection des données des véhicules connectés et autonomes. Cette dernière s’est attachée à souligner l’importance de la définition de règles claires sur l’accès aux données de ces véhicules mais a aussi abordé les questions de sécurité, de vie privée et de responsabilité.

Des serveurs ouverts et accessibles aux fournisseurs tiers

Alors que les constructeurs et les fournisseurs d’automobiles se sont engagés dans une course au développement des véhicules connectés et autonomes, l’utilisation et la protection des données dites de fonctionnement, c’est-à-dire, générées par les véhicules, apparaît en effet comme une problématique récurrente. Tout l’enjeu est bien de contrôler la diffusion de ces données aux parties prenantes, notamment les fournisseurs de services que sont les opérateurs d’infrastructures, les fournisseurs de services financiers, notamment pour les flottes, et les prestataires de solutions de diagnostic des véhicules.

« Les constructeurs doivent communiquer les informations pertinentes entre les véhicules et les fournisseurs de services tiers via un serveur neutre, ouvert mais sécurisé sur laquelle les acteurs de l’industrie pourraient partager les datas collectées, explique l’ACEA. Et ceci, en veillant au respect de la confidentialité des données clients. »

Constructeurs et fournisseurs européens s’associent

C’est par ailleurs lors de sa conférence intitulée « Smart Cars : Driven by Data » que l’ACEA a annoncé s’unir à l’Association européennes de fournisseurs de l’automobile (CLEPA) pour trouver une solution garantissant l’accès sécurisé aux données des véhicules aux fournisseurs de services tiers.
Mais si la problématique de la sûreté des données est prioritaire, la Commission européenne, ainsi que l’ACEA et le CLEPA soulèvent aussi la question de la sécurité à bord. « Des risques de sécurité peuvent être générés par la distraction du conducteur. Cette distraction pourrait survenir si les prestataires externes se voient accorder un accès incontrôlé aux systèmes embarqués du véhicule et aux interfaces utilisateur », note l’ACEA. Les constructeurs sont donc disposés à partager avec des tiers des données pertinentes sur les véhicules, pourvu que cela se fasse de manière stricte, en cohérence avec la sécurité sur la route et la sécurité des données.

Nous vous recommandons

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Reporté depuis deux ans, le salon Rétromobile revient du 2 au 6 février prochains à Paris. L'événement occupera les halls 1, 2 et 3 du parc des expositions de la Porte de Versailles.Le retour de Rétromobile est officialisé. Le salon...

22/10/2021 | AftermarketFleet
Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Fin des moteurs thermiques : la Fondation Nicolas Hulot appelle à une stratégie claire pour la France

Fin des moteurs thermiques : la Fondation Nicolas Hulot appelle à une stratégie claire pour la France

La prolongation du bonus écologique confirmée

La prolongation du bonus écologique confirmée

Plus d'articles