L’excès de stock en pneumatiques hiver et toutes saisons pèse sur la distribution

L’excès de stock en pneumatiques hiver et toutes saisons pèse sur la distribution

Dans un contexte économique morose, les conditions climatiques récentes n’ont pas incité les automobilistes à s’équiper en pneus hiver ou toutes saisons.

Alors qu’une fausse information avance que les distributeurs peinent à fournir des pneus adaptés à la conduite en hiver, le Syndicat du pneu évoque, lui, au contraire, un excès de stock qui pèse sur le résultat financier des entreprises alors que la demande n’est pas au rendez-vous.

Si des rumeurs circulent sur un risque de rupture de stock de pneus adaptés à la conduite en hiver, le Syndicat du pneu affirme le contraire en assurant que l'ensemble de la filière a pris ses dispositions pour stocker suffisamment de pneumatiques pour répondre à la demande, et probablement même plus que nécessaire.

Car malheureusement pour le secteur, en dépit du froid et des premières neiges qui saisissent le pays, le syndicat ne peut qu’observer que le contexte économique tendu et l’arrivée tardive des premiers frimas n’ont pas incité les automobilistes à s’équiper en pneus hiver ou toutes saisons. Aussi, le décret qui devait préciser le niveau de sanction applicable pour défaut d’équipement dans les zones de montagne se fait toujours attendre, pour la deuxième année consécutive.

Ainsi, les acteurs du pneumatique alertent sur de nombreux surstocks et sur le risque d’importantes conséquences sur l’équilibre financier de leurs entreprises, aggravé par la hausse du coût de l’énergie et par l’augmentation prévisible de la masse salariale.

« Les pneus pour véhicules légers hiver et toutes saisons n’ont souffert d’aucun problème d’approvisionnement récent. Des allongements des délais de réassort ont bien été subis durant et après la crise sanitaire mais la situation s’est progressivement améliorée en 2021 pour revenir à la normale en 2022. Les enseignes de distribution et les sites de ventes en ligne estiment même être en mesure de pouvoir répondre à la demande durant 1 à 2 mois, uniquement en puisant dans leurs stocks, en cas de rupture totale d’approvisionnement », rassure Dominique Stempfel, président du Syndicat du pneu.

Les chiffres illustrent la situation. Sur les dix premiers mois de l’année, les volumes de ventes des pneumatiques équipant les véhicules de tourisme sont en baisse de 4,4 % sur l’année par rapport à 2021. Les ventes de pneus été chutent de - 9,1 %. Les ventes de pneus hiver s’écroulent (- 26,9 %). Seules les ventes de pneus toutes saisons continuent à progresser (+ 23,9 %) mais à un rythme plus lent que sur les années précédentes. Sur le mois d’octobre, les ventes TC4, tous segments confondus, enregistrent une baisse de - 17,4 %.

Nous vous recommandons

François Mondello, patron de la FFEA, souhaite une expertise durable et responsable

François Mondello, patron de la FFEA, souhaite une expertise durable et responsable

Dans le cadre d’une tribune à destination des experts en automobile, François Mondello appelle la profession à exercer de manière durable et responsable... à la demande des assureurs.Dans le cadre de la présentation de ses vœux à...

03/02/2023 | Expertise
Mobilians et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’unissent pour le recrutement dans les services de l’automobile et de la mobilité

Mobilians et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’unissent pour le recrutement dans les services de l’automobile et de la mobilité

Wessels+Müller arrive en Italie

Wessels+Müller arrive en Italie

Autobacs accompagne les clients des voitures dites « classiques »

Autobacs accompagne les clients des voitures dites « classiques »

Plus d'articles