L'hybride, nouveau cheval de bataille d'Emmanuel Macron

Sujets relatifs :

, ,
L'hybride, nouveau cheval de bataille d'Emmanuel Macron

L'hybride, nouveau cheval de bataille d'Emmanuel Macron

Alors que l’ensemble de la filière automobile se réunissait à l’Elysée, le 12 juillet 2021, le Président de la République a promis de défendre l’hybride au niveau européen, tout en concédant la fin du moteur thermique pour 2035 comme l’annoncera la Commission européenne le 14 juillet prochain.

Le lundi 12 juillet 2021, à l’issue d’un Conseil de Défense sur le front de crise sanitaire, Emmanuel Macron a réuni les représentants de l’amont et de l’aval. Le CNPA, via son président Francis Bartholomé, y était partie prenante. Cette réunion au sommet intervient deux jours avant la publication, le 14 juillet, de la feuille de route européenne sur la révision des objectifs de réduction de CO2 d’ici 2035. Elle se tient également à six mois de la présidence française de l’Union, décisive dans des arbitrages finaux qui dessineront le paysage industriel et des entreprises de l’automobile des prochaines décennies.

"Il ne faut pas accélérer le mouvement"

Lors de cette réunion, Emmanuel Macron a défendu une approche pragmatique pour défendre et promouvoir auprès de Bruxelles la filière automobile qu’il juge comme un actif stratégique essentiel. Pour cela, il a appelé l’ensemble des acteurs au niveau français à parler d’une seule voix dans une position commune. L’angle de cette défense étant le véhicule hybride, comme instrument de transition afin de ne pas "ajouter de contraintes à un secteur déjà sous pression".

Une position difficile à défendre au niveau européen

Au niveau européen, la position de la France s’annonce complexe pour éviter la fin du thermique en 2035. L’Allemagne et plusieurs autres pays de l’Union défendent, en effet, la position du Green Deal renforcée de l’Union. Bien implantés aux Etats-Unis et en Chine, les constructeurs allemands pourront tout simplement continuer à commercialiser leurs véhicules thermiques sur ces marchés au contraire des constructeurs français fortement dépendants de l’Europe.

La Commission européenne annoncerait le zéro émission pour 2035

Pour rappel, avec cinq ans d’avance sur le programme initialement prévu, la Commission européenne pourrait annoncer le zéro émission, le 14 juillet prochain, soit la fin définitive de la production et de la commercialisation des véhicules thermiques en 2035 dans tous les États membres. Cette annonce concernait également l’ensemble des véhicules hybrides. Cette annonce concernant l’automobile se fera dans le cadre du paquet législatif « Fit for 55 », la Commission finalise actuellement sa proposition de directive modifiant la directive 2003/87/CE et la décision (UE) 2015/1814 visant à renforcer le système d’échange de quotas d’émission de l’Union européenne et à l’étendre avec l’ambition climatique accrue de l’Union pour 2030.

À l’occasion de cette réunion, la PFA a rappelé que 100 000 emplois seraient menacés selon un rapport de l’Observatoire de la métallurgie, estimant à 17,5 milliards d’euros le montant des aides de l’Etat sur quatre ans nécessaire pour financer cette transition vers l’électrique.

50 000 emplois en jeu pour la filière aval

De son côté, le CNPA a demandé la mise en place d’une task force afin de défendre les 50 000 emplois en jeu pour la filière aval et financer le coût de la mobilité et de l’émergence de nouveaux métiers. Le syndicat de la filière aval a, par ailleurs, présenté un projet de financement des infrastructures de recharge à travers des dispositifs d’aide régionale. Francis Bartholomé a également défendu le principe de la Prime à la Conversion afin d’être en ligne avec l’objectif de l’Etat de mettre au rebut un million de véhicules.

Nous vous recommandons

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

À compter du 28 octobre 2021, le constructeur suédois sera introduit à la Bourse de Stockholm. Avec une valorisation comprise entre 16 et 20 milliards d'euros, la marque mettra sur le marché des actions représentant jusqu’à 24 % de...

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Foxconn s’invite sur le marché du véhicule électrique

Foxconn s’invite sur le marché du véhicule électrique

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

Plus d'articles