L'impact de la digitalisation des échanges sur les candidats et les collaborateurs

François Rotteleur

Sujets relatifs :

Les dernières innovations vues notamment sur le salon Equip Auto 2015 marquent encore une nouvelle étape de cette révolution de la société.

Ces changements s’appuient sur la multiplicité des supports tels que les smartphones, tablettes et ordinateurs portables que les collaborateurs utilisent et la très grande diversité des usages qu’ils en font à titre privé ou professionnel (réseaux sociaux, commerce, finance, réservations et autres). Les clients comme les entreprises et leurs collaborateurs sont sur le Web en relation quasi-permanente avec leurs réseaux internes et externes.

Nous le constatons tous les jours dans notre activité de recrutement : en candidature spontanée, plus personne ou presque n’utilise le courrier postal et très rares sont les candidats qui utilisent encore le téléphone en première présentation. Plus significatif : l’attente formulée par les candidats d’une information quasi-complète, interactive et en temps réel sur l’entreprise dans laquelle ils pourraient postuler.

Au-delà des efforts mis en œuvre pour améliorer la convivialité des pages destinées aux clients, les entreprises doivent maintenant accompagner cette révolution par une évolution des systèmes qu’elles mettent à la disposition des collaborateurs, des managers et des candidats comme des réseaux internes, un portail RH et des applications métier, pour ne pas être en retard par rapport aux usages personnels. Dans le domaine des ressources humaines, la révolution digitale porte essentiellement sur le recrutement avec l’utilisation des job-boards, des méta-moteurs de recherche et des réseaux sociaux mais aussi sur la formation avec l’arrivée des Moocs dont l’ambition est sans doute de rattraper la formation en résidentiel.

Certaines entreprises ont déjà mis en place un début d’accompagnement de cette révolution digitale grâce à des projets qui intègrent les nouveaux supports et laissent une plus grande place au collaboratif. Ce qui accélère d’autant l’attente des candidats et déplace le standard. Parmi les exemples d’applications en entreprise, on peut citer une application de CV vidéo pour que les candidats puissent mettre en avant leurs compétences linguistiques lorsqu’ils déposent leur candidature sur le site de l’entreprise ou une application mobile permettant aux managers d’avoir accès depuis n’importe quel endroit sur leur iPad aux tableaux de bord RH pour consulter l’organigramme de l’entreprise et les informations sur ses salariés.

C’est en proposant des innovations de ce type que les entreprises pourront accompagner la révolution digitale par leurs services RH et pourront ainsi satisfaire les attentes de leurs salariés à la recherche d’une structure moderne et collaborative. Chaque entreprise doit soigner sa marque employeur et continuer l’amélioration régulière de la qualité d’accueil des candidatures reçues via le Web sous peine de perdre beaucoup en visibilité dans les prochaines années.

Nous vous recommandons

Verdissement des flottes : la start-up Beev lève 1,5 million d'euros

Verdissement des flottes : la start-up Beev lève 1,5 million d'euros

Spécialisée dans les véhicules électriques et leur écosystème, l'entreprise vient de lever plus d'un million d'euros auprès de Via ID, le "fonds d'investissement" dédiée aux nouvelles mobilités de Mobivia.Beev se donne les moyens...

25/01/2022 | Via IDInvestisseur
Guido Haak remplace Ali Kassaï chez Renault Group

Nomination

Guido Haak remplace Ali Kassaï chez Renault Group

Hankook presente à son tour son pneu sans air

Hankook presente à son tour son pneu sans air

Jeep poursuit l'électrification de sa gamme avec les Renegade et Compass eHybrid

Jeep poursuit l'électrification de sa gamme avec les Renegade et Compass eHybrid

Plus d'articles