L'intelligence artificielle bientôt sollicitée pour fluidifier le trafic

Clotilde Gaillard
L'intelligence artificielle bientôt sollicitée pour fluidifier le trafic

L'intelligence artificielle bientôt sollicitée pour fluidifier le trafic

Des feux de signalisation contrôlés par l’IA ont été testés aux abords de passages piétons autrichiens. Une innovation qui, en plus de ne plus éprouver la patience des marcheurs, devrait améliorer le trafic automobile urbain.

L’intelligence artificielle semble dessiner chaque jour un peu plus le futur de l’automobile. Après les véhicules autonomes et la multiplication d’accessoires régis par les algorithmes dans nos habitacles, l’IA investit désormais le mobilier de nos villes afin de faciliter la circulation routière. Des chercheurs de l’Institute of Computer Graphics and Vision (ICG), centre de recherche de l’Université technique de Graz en Autriche, ont en effet mis au point un système de détection des piétons qui pourrait bien révolutionner le quotidien des usagers.

Moins d’attente, plus de flux

Des feux de signalisation équipés d’une caméra et bourrés de capteurs analyseraient ainsi le comportement des badauds afin de déterminer leur souhait (ou non) de traverser la chaussée. Suivant l’affluence de personnes attendant sur le trottoir, l’intelligence artificielle pourrait même allonger la durée du feu piéton pour permettre à tous de passer sans trop se presser. Une alternative aux boutons d’appel automatiques obsolètes et ne fonctionnant qu’une fois sur deux.

>> À lire aussi : GAC Technology publie un livre blanc sur l’IA au service du fleet management

Et à ceux qui s’inquiètent de voir cette installation dériver en engin de surveillance, les chercheurs affirment que les images n’auront pas d’autre objectif que celui de fluidifier la circulation dans les villes. De quoi sonner le glas des actuels boutons-poussoirs contre lesquels peste nombre de piétons ? C’est en tout cas ce qui paraît se profiler. Selon la société Günther Pichler GmbH, chargée de la mise en service de ces feux de signalisation nouvelle génération, les Autrichiens pourront même voir certains passages piétons stratégiques équipés de cette technologie d’ici à la fin 2020.
À moins que, comme le préconisent certains chercheurs de l’Université Carnegie Mellon de Pittsburgh qui se sont penchés sur la question, ces infrastructures ne soient vouées à disparaître totalement au profit de feux virtuels. L’obligation de s’arrêter pour céder le passage aux piétons serait alors transmise directement au conducteur via son tableau de bord, grâce aux capteurs de son véhicule.

Nous vous recommandons

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Le prototype de véhicule avec panneaux photovoltaïques imaginé par les étudiants de l’Université technologique d’Eindhoven Solar Team a retenu l’attention de Renault Group au travers de sa marque dédiée aux nouvelles mobilités,...

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Plus d'articles