L'opérateur de VTC Bolt à l'assaut du sud de la France

L'opérateur de VTC Bolt à l'assaut du sud de la France

© Bolt

Alors que la saison estivale va bientôt débuter, l'opérateur estonien de VTC Bolt, présent en France depuis 2017, annonce renforcer sa position dans les grandes villes du sud de la France. 

Après la Normandie, la Bretagne ou encore le Grand-Est, les VTC Bolt mettent cap au Sud et plus précisément sur la Côte d'Azur. Déjà présente à Marseille et Nice, la plateforme estonienne revendiquant 100 millions d'utilisations – dont 2 millions en France – étend ses services à Toulon. Son arrivée dans la préfecture du Var lui permet ainsi de franchir le cap symbolique des 25 agglomérations françaises desservies.

« Il était important pour nous d’étendre notre présence sur la Côte d’Azur en proposant également nos services dans la ville de Toulon. Avec ce nouveau lancement, nous couvrons désormais [une vaste zone allant] de La Ciotat à Saint-Tropez. Ce qui nous permet d’être présents tout le long de la Côte à l’approche de la saison estivale, tout en poursuivant notre stratégie de développement dans toutes les grandes villes de France », développe de manière enthousiaste Julien Mouyeket, directeur général de Bolt France.

Deux gammes tarifaires 

Les Toulonnais ou estivants utilisant les services de Bolt auront le choix entre deux gammes tarifaires : Bolt ou Economy. Soit « les catégories les plus abordables pour les utilisateurs de la plateforme tout en assurant les meilleurs revenus aux chauffeurs », affirme l'entreprise. Outre l'argument tarifaire, cette dernière tente de se démarquer de ses concurrents en mettant en avant la fonction SOS de ses deux applications (client et conducteur) visant à garantir « la sécurité de tous les utilisateurs avec l'appui d'une équipe dédiée travaillant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ».

Une flotte en transition 

Comme c'est également le cas chez Uber ou d'autres acteurs du secteur, l'opérateur de VTC Bolt est engagé dans une démarche de transition énergétique des véhicules utilisés par ses chauffeurs affiliés. Aussi, la société prévoit « d'investir dans de nouveaux véhicules hybrides ou électriques. S'ils représentent actuellement 20 à 25 % de la flotte, cette part augmentera à 50 % d'ici à 2025 ». 

Nous vous recommandons

VivaTech 2022 : les start-up mobilité du Village by CA

VivaTech 2022 : les start-up mobilité du Village by CA

Le Village by CA, accélérateur de start-up qui accompagne les grands groupes et les ETI vers le futur de leurs industries, annonce sa présence à la sixième édition de VivaTech qui se tiendra du 15 au 18 juin 2022 à Paris. L’occasion...

Volkswagen fournira à Mahindra des éléments de sa plateforme électrique MEB

Volkswagen fournira à Mahindra des éléments de sa plateforme électrique MEB

Suzuki enregistre une progression de 12,3 % de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2021 à mars 2022

Suzuki enregistre une progression de 12,3 % de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2021 à mars 2022

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financement en Europe

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financement en Europe

Plus d'articles