L'usine italienne Stellantis Sevel Sud célèbre les 7 millions de VUL produits depuis son ouverture

L'usine italienne Stellantis Sevel Sud célèbre les 7 millions de VUL produits depuis son ouverture

© Fiat Professional / Stellantis

Construite par PSA Peugeot-Citroën et Fiat en 1978 pour la fabrication de leurs véhicules utilitaires légers communs, l'usine Sevel Sud de Val di Sangro (Italie) –désormais intégrée à l'appareil industriel Stellantis – vient d'écrire un nouveau chapitre de son histoire... appelée à se poursuivre.

Les usines Stellantis dédiées à la production des véhicules utilitaires légers des marques du groupe enchaînent les records de production. Mi-juillet, le constructeur franco-italo-américain annonçait la sortie du millionième fourgon compact – un Citroën Jumpy livré à La Poste – des chaînes de l'usine Sevel Nord de Hordain. À présent, l'entreprise célèbre les sept millions de grands fourgons et de châssis pour camping-cars produits par le site Sevel Sud de Val di Sangre, en Italie.

« Depuis longtemps, l’usine de Sevel fabrique les produits dont nos clients professionnels ont envie et besoin [les Fiat Professional Ducato, Peugeot Boxer, Citroën Jumper et plus récemment les Opel/Vauxhall Movano, ndlr] et elle continuera à jouer un rôle déterminant pour atteindre un mix de ventes de véhicules électrique à batterie de 40 % pour véhicules utilitaires d’ici à 2030. Félicitations à toute l’équipe pour l’accomplissement d’aujourd’hui », a commenté Uwe Hochgeschurtz, Stellantis Chief Operating Officer, Enlarged Europe.

Pour mémoire, dans le cadre de son plan stratégie Dare Forward 2030, Stellantis entend devenir « leader incontesté » sur le marché du véhicule utilitaire léger. Pour y parvenir, le constructeur prévoit le lancement de 26 nouveaux modèles comportant une version électrifiée dans tous les segments du marché.

Sevel Sud, spécialiste des véhicules utilitaires depuis 1978 

Située à Val di Sangro, en Italie, l'usine Sevel Sud [pour Société européenne de véhicules légers, ndlr] a été créée en 1978 dans le cadre d'une coentreprise réunissant PSA Peugeot-Citroën et Fiat. Ce site, qui s'étend sur 1,2 million de mètres carrés, a été inauguré en 1981, quelque temps avec le début de production de la triplette française Citroën C25, Peugeot J5 et Talbot Express mais aussi du duo italien composé du Fiat Ducato et de l'Alfa Romeo AR6.

En 1994, ces grands fourgons seront remplacés par les Citroën Jumper, Peugeot Boxer de première génération et Fiat Ducato de deuxième génération puis en 2006, la deuxième génération des VUL français et la troisième du modèle italien s'installeront sur les chaînes. Des véhicules rejoints par une quatrième déclinaison – l'Opel Movano – depuis 2021.

Nous vous recommandons

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen réorganise son top management. Luc Donckerwolke, actuel directeur en chef de la création (CCO), se voit ainsi promu président du groupe. Vice-président exécutif de Hyundai Motor Company, Kyoo Bok Lee est, lui,...

Stellantis s’intéresse au rétrofit électrique des VUL

Stellantis s’intéresse au rétrofit électrique des VUL

Rev Mobilities inaugure son premier site dédié au rétrofit

Rev Mobilities inaugure son premier site dédié au rétrofit

Crédit Agricole prend 30 % de Watèa pour accompagner la transition des flottes de VUL

Crédit Agricole prend 30 % de Watèa pour accompagner la transition des flottes de VUL

Plus d'articles