La Californie adopte sa vision du « zéro émission » pour 2035

La Californie adopte sa vision du « zéro émission » pour 2035

La Californie passera au zéro émission en 2035. Ford prépare déjà sa vision du pick-up électrique avec le F-150 Lightning.

© Ford

L’État de Californie vient d’adopter un règlement qui n’autorisera que la vente de véhicules zéro émission à partir de 2035. Une feuille de route qui comportera deux étapes intermédiaires en 2026 et 2030.

La Californie s’aligne sur l’Union européenne. L’État le plus avancé en matière de protection de l’environnement vient d’approuver, par l’intermédiaire de son agence pour la qualité de l’air, un règlement qui n’autorisera plus que les ventes de véhicules zéro émission à partir de 2035. Une information relayée par Inovev dans le cadre de ses études de marchés. Le texte adopté par la Californie diffère cependant de celui proposé par l’Union européenne sur plusieurs points. Le plus marquant porte sans doute sur les véhicules hybrides rechargeables, qui ne sont pas concernés par ce règlement, contrairement au projet européen. De plus, l’État américain a fixé deux paliers avant la date fatidique de 2035.

Transition par étapes

La première étape est fixée pour l’année 2026. À cette date, 33 % des voitures neuves vendues en Californie devront être électriques, hybrides rechargeables ou à pile à combustible. Ce pourcentage devra atteindre 66 % lors de la deuxième étape, fixée en 2030. État américain le plus riche et le plus peuplé, la Californie prend souvent les devants en matière de lois et réglementations. Au niveau national, le président Joe Biden a récemment fixé comme objectif la vente de 50 % de véhicules neufs en électrique, hybride rechargeable et pile à combustible en 2030. Inclus dans le plan d’investissement sur le climat et la santé, ce point s’accompagne d’un plan de financement de bornes de recharge dans 35 États. Cependant, au niveau national, cet objectif de vente ne sera pas contraignant, ce qui devrait laisser quelques années de répit aux constructeurs américains pour rattraper leur retard en matière d’électrification. Un délai qui pourrait également permettre aux consommateurs américains de mieux appréhender l’électrification, qui reste très réduite au sein du parc roulant. Ainsi, en 2021 selon les données d’Inovev, la part des véhicules électrifiés (BEV, PHEV, FCEV) sur le marché nord-américain atteignait 4,3 %, contre 15,6 % en Chine et 19,2 % en Europe. La part des véhicules 100 % électriques se limitait quant à elle à 3,2 %, contre 10,4 % en Europe et 12,8 % en Chine.

Nous vous recommandons

Le marché du véhicule d’occasion chute de 11,5 % en novembre

Le marché du véhicule d’occasion chute de 11,5 % en novembre

AutoScout24 vient de publier son rapport pour le mois de novembre 2022. La plateforme observe de nouveau un recul de 11,5 % des ventes sur le marché des véhicules d'occasion.Avec 408 356 immatriculations le mois dernier, contre 461 217 en...

Le marché automobile des particuliers retrouve des couleurs en novembre

Le marché automobile des particuliers retrouve des couleurs en novembre

L’électrique a représenté 15 % du marché VP en novembre

L’électrique a représenté 15 % du marché VP en novembre

Le marché automobile français retrouve la croissance en novembre

Le marché automobile français retrouve la croissance en novembre

Plus d'articles