La confiance, critère numéro un du choix d'un garage

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

La confiance, critère numéro un du choix d'un garage

La confiance, critère numéro un du choix d'un garage

Une étude commanditée par ExxonMobil et réalisée par 3GEM Research & Insights publiée aujourd’hui, mercredi 31 janvier, livre un regard très intéressant sur les conducteurs français et leurs choix en matière d’entretien automobile.

Cette étude a été réalisée à l’occasion de l’adhésion du 2 000e membre au programme Mobil 1 Workshop. À travers huit questions, les participants ont été interrogés sur les critères déterminants dans leur choix d’un garage, ainsi que sur les raisons pour lesquelles ils y retournent.

Et les résultats de cette étude renforcent la notion de proximité et de relation clients. Pour les Français, en effet, la confiance est le critère décisif quand il s’agit de choisir un garage.

  • Plus de 8 automobilistes français sur 10 (81,1 %) connaissent un garage dans lequel ils ont confiance pour entretenir leur voiture.
  • Pour plus des deux tiers des automobilistes français (68 %), la confiance dans le mécanicien est le critère le plus important dans le choix d’un garage.
  • Pour plus de 8 automobilistes français sur 10 (82 %), la qualité du travail effectué est le premier facteur pris en compte pour décider de retourner dans un garage.

Qualité, prix et délai : trois facteurs décisifs pour fidéliser les automobilistes français

Une fois que les clients font appel aux services d’un garage, quels sont les facteurs qu’ils prennent en compte pour décider d’y retourner ? L’enquête met en évidence trois facteurs principaux. La majorité des personnes interrogées (82 %) considère que la qualité est le facteur numéro un à prendre en compte, suivi du prix (68,4 %). La moitié des automobilistes estime que le délai est un facteur décisif, le plaçant en troisième position des éléments déterminants et 43,9 % des interrogés prennent en considération l’accueil, un facteur non négligeable.

Selon cette étude, la plupart des Français possédant une voiture savent où se rendre pour obtenir des conseils fiables, et leur confiance s’acquiert par la qualité, le prix et la rapidité dans les délais de réparation ou d’entretien.

À noter qu’en 2015, ExxonMobil a lancé Mobil 1 Workshop Program, un programme visant à aider les ateliers et garages indépendants à élargir leur clientèle. À ce jour, le programme compte 2 000 sites en Europe.

« Avec plus de 18 000 ateliers indépendants en France, nous proposons une offre qui permet de les différencier et de les assister dans leur croissance, au moment où on observe de plus en plus de voitures hors garantie sur les routes, complète Richard Robillard, Sector Specialist chez ExxonMobil. Avec le développement du programme, nous espérons continuer à aider les ateliers à devenir plus rentables tout en améliorant l’expérience client lors des vidanges. »

Nous vous recommandons

Distribution automobile : chiffre d'affaires en hausse de 3,4 % au premier trimestre 2022 pour le groupe Parot

Distribution automobile : chiffre d'affaires en hausse de 3,4 % au premier trimestre 2022 pour le groupe Parot

Le groupe Parot continue d'engranger de bons résultats. Son chiffre d'affaires s'est établi à 91 millions d'euros au premier trimestre 2022, soit une hausse de 3,4 % par rapport à la même période en 2021.Le chiffre d’affaires du...

18/05/2022 | ConcessionFord
(Vidéo) Double distribution, double prix et plateformes hybrides : décryptage du nouveau règlement d'exemption européen par le Cecra

(Vidéo) Double distribution, double prix et plateformes hybrides : décryptage du nouveau règlement d'exemption européen par le Cecra

Données des objets connectés (Data-Act) : le Conseil de l'Europe approuve la nouvelle loi sur les données

Données des objets connectés (Data-Act) : le Conseil de l'Europe approuve la nouvelle loi sur les données

(Vidéo) « Dans un contrat d'agence, le distributeur n'assume pas les investissements et les risques », confirme Bernard Lycke (Cecra)

(Vidéo) « Dans un contrat d'agence, le distributeur n'assume pas les investissements et les risques », confirme Bernard Lycke (Cecra)

Plus d'articles