La cote Argus et ses outils de valorisation évoluent

Victoire de Faultrier-Travers
La cote Argus et ses outils de valorisation évoluent

L’Argus s’adapte aux évolutions du marché automobile et fait évoluer ses outils de valorisation et la célèbre cote Argus.

© L'Argus

Avec l'ambition de s'adapter aux mutations du marché, le groupe fait évoluer ses outils de valorisation, ainsi que sa fameuse cote.

Face à un marché automobile en transformation, l'Argus choisit d'adapter ses outils, notamment en raison de la hausse des tarifs des véhicules d'occasion sur la durée, modifiant ainsi les indicateurs de valorisation. Alors que la cote Argus est basée sur une décote de la valeur neuve d'un véhicule et n'est pas influencée par les changements ponctuels du marché, celle-ci subit un ajustement à la hausse. « Les prix de vente des voitures d’occasion ont augmenté d’environ 30 % en deux ans. Ce n’était jamais arrivé sur un laps de temps aussi court. La cote Argus historique, qui existe depuis les années 1930, est une cote de dépréciation qui part du prix de vente d’un véhicule neuf et sert de référence pour la reprise des voitures par un professionnel. Il y a plusieurs courbes de cote et les dépréciations qui sont réalisées n’étaient pas reliées au marché, mais seulement à la dépréciation absolue d’une voiture. Comme nous avons constaté un écart qui devenait beaucoup trop fort entre les prix de vente des voitures d’occasion – ce qu’on appelle la valeur de marché ou la valeur annonces – et nos cotes qui sont forcément plus basses, nous avons rectifié nos courbes de dépréciation pour s’assurer qu’elles collent plus au marché », commente Olivier Flavier, vice-président mobility France du groupe Adevinta, maison-mère de l’Argus.

Cet ajustement, anticipé et travaillé depuis plusieurs mois par les équipes d'experts en mégadonnées, concerne l'ensemble des véhicules particuliers, avec des niveaux d'ajustements différents en fonction de l'énergie et de l'ancienneté du véhicule. Le groupe a également adapté ses indicateurs de valorisation en faisant évoluer ses outils de cotation :

  • La valeur Argus annonce, qui permet à un professionnel de fixer le bon prix pour une annonce, et ainsi de réduire les coûts de stockage ;
  • La valeur Argus transaction est construite à partir des prix de vente réels des professionnels et qui leur permet d'anticiper le prix de vente d'un véhicule, et ainsi d'anticiper leur marge.

Nous vous recommandons

Aramis Group se dote d’un deuxième centre de reconditionnement de VO au Royaume-Uni

Aramis Group se dote d’un deuxième centre de reconditionnement de VO au Royaume-Uni

Aramis Group, spécialiste européen de la vente en ligne de voitures d’occasion aux particuliers, poursuit son expansion et annonce l’ouverture d’un deuxième centre de reconditionnement de VO dans la ville portuaire anglaise de...

Etiennette Savart rejoint Aramisauto

Nomination

Etiennette Savart rejoint Aramisauto

Rétromobile : Renovatio développe son catalogue

Rétromobile : Renovatio développe son catalogue

Un marché des voitures d'occasion toujours à contre-courant du défi environnemental

Un marché des voitures d'occasion toujours à contre-courant du défi environnemental

Plus d'articles