La crise de gouvernance n'est pas finie chez Volkswagen

Alexandre Guillet
La crise de gouvernance n'est pas finie chez Volkswagen

La crise de gouvernance n'est pas finie chez Volkswagen

Alors qu’on pensait qu’Herbert Diess avait réussi à consolider sa position vis-à-vis des actionnaires du groupe, l’extension de son contrat jusqu’en 2025 n’est finalement pas assurée, les représentants du personnel pointant notamment les dégâts sociaux attendus avec l’électrification massive.

Chahuté, Herbert Diess avait finalement réussi à être confirmé à son poste de président du directoire du groupe Volkswagen à la fin du mois de décembre 2020. « Herbert Diess et son nouveau directoire ont notre soutien inconditionnel pour la mise en œuvre de la stratégie Together 2025+ », avançait un communiqué du groupe, tout en soulignant « une décision unanime ».

Las, la situation s’envenime de nouveau et le conseil de surveillance du groupe, qui se réunit le 9 juillet, ne semble plus très enclin à entériner la prolongation anticipée du contrat d’Herbert Diess jusqu’en 2025, ce qui synchroniserait pourtant son mandat avec le plan Together 2025+. Surtout que le groupe doit faire des annonces complémentaires importantes le 13 juillet prochain. Rappelons encore que le mandat actuel d’Herbert Diess doit s’achever en avril 2023.

Même si son principal opposant, Bernd Osterloh, a changé de poste pour rejoindre Traton, nul ne saurait ignorer que les représentants du personnel n’ont pas arrêté leur travail de sape autour de la légitimité d’Herbert Diess. En cause, le choix de l’électrification massive et les dégâts sociaux qui en découleront, d’autant que certains plans d’économie ont déjà été activés au sein du groupe. Des éléments qui sont aussi pris en compte par les hommes politiques des influents lands, naturellement. Une variable sociale d’envergure qui rend l’équation actionnariale du groupe plus complexe.

(avec agences)

Nous vous recommandons

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota Motor Europe vient de présenter sa stratégie globale jusqu’en 2035 dans le cadre du Kenshiki Forum. Un engagement vers la neutralité carbone qui passera par le développement des véhicules zéro émissions, qu’ils soient à...

02/12/2021 | FleetToyota
Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Publi-redactionnel

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Plus d'articles