« La crise de la demande est déjà là », affirme Hervé Miralles (Autosphere – Emil Frey France)

« La crise de la demande est déjà là », affirme Hervé Miralles (Autosphere – Emil Frey France)

Hervé Miralles, président d'Emil Frey France, estime qu'il est difficile d'anticiper une sortie de crise.

© Emil Frey France

Au sortir d’une rencontre avec le président de la République Emmanuel Macron, Hervé Miralles, président d'Emil Frey France, a accordé un entretien à Auto Infos pour évoquer les ambitions d’Autosphere sur le Mondial de l’Auto.

Auto Infos : Que pensez-vous des annonces gouvernementales, notamment l’augmentation du bonus pour les véhicules électriques ?

Hervé Miralles : Dans leur ensemble, on peut y voir un signe de confiance pour la filière automobile et cette hausse du bonus est à accueillir positivement. Il faut que cela s’installe dans la durée, car nous avons besoin de permanence, de stabilité et de visibilité. Dans le cadre du projet de loi de Finances, on ne sait toujours pas si l’avantage en nature pour les véhicules électriques va être maintenu. C’est ce qu’il faut éviter, l’incertitude, et par ailleurs bien répartir les moyens dans le temps.

Auto Infos : Comment faire gagner en notoriété Autosphere et quels sont vos objectifs pour ce Mondial ?

Hervé Miralles : Avec Autosphere, nous montrons que nous avons des véhicules disponibles, que vous n’attendez pas des mois, et nous expliquons notre savoir-faire de reconditionnement. L’objectif est de vendre nos véhicules et nous avons travaillé sur un produit de financement attractif avec une offre de LOA à taux promotionnel. Nous voulons aussi prouver que nos véhicules d’occasion restent accessibles, d’où un loyer d’accroche à 99 euros par mois. Le stand est animé par nos équipes, nos vendeurs et nos spécialistes du financement. Le benchmark, c’est Autosphere, pas les pure-players, et je préfère d’ailleurs être dans ma position que dans la leur actuellement.

Auto Infos : Alors que le marché du VO se contracte aussi, pensez-vous qu’une crise de la demande est envisageable ?

Hervé Miralles : Elle est déjà là. Regardez les niveaux de commandes qui baissent en Europe. Sur le VN, les délais de livraison n’aident pas. En fait, nous subissons beaucoup de crises qui se conjuguent et depuis les Gilets jaunes, nous enchaînons crise sur crise, ce qui démontre au passage la résilience de la distribution automobile. Aujourd’hui, il est très difficile d’anticiper une sortie de crise.

Auto Infos : Quels sont vos résultats en financement avec Autosphere ?

Hervé Miralles : Nous proposons des produits de financement depuis longtemps et nous avons des résultats satisfaisants, moins bons qu’en point de vente, mais c’est logique. Logique en effet, car il n’y a pas que le vendeur qui sent les situations et peut proposer des solutions en cas de blocage. Il faut d’ailleurs assister à distance la vente en ligne, qui réclame en fait des actions téléphoniques, pour délivrer du conseil notamment. Aujourd’hui, nous travaillons pour compléter nos offres Autosphere comme nous l’avons fait sur l’après-vente avec de nombreux forfaits. Par exemple, nous venons de lancer une assurance qu’il est possible de souscrire intégralement en ligne.

Auto Infos : Le sourcing est VO atteint-il un point critique ?

Hervé Miralles : Le besoin en matériel se fait sentir, c’est clair. Le sourcing est structurellement orienté à la baisse. Et ce n’est pas simple de gérer simultanément une guerre des approvisionnements et une baisse de la demande. Mais les bons vendeurs de VO restent bons quel que soit le contexte. Et nous annoncerons prochainement de nouvelles initiatives par rapport à l’enjeu névralgique de la reprise du véhicule.

Auto Infos : L'Autosphere Center de Nantes vous donne-t-il satisfaction et est-il appelé à faire école ?

Hervé Miralles : Après les difficultés de stop & go, il peut enfin se développer, notamment sur l’après-vente où les résultats sont bons. C’est un laboratoire pour le groupe, nous y testons beaucoup de choses. Et on peut imaginer que nous le dupliquerons à l’avenir.

Nous vous recommandons

Le groupe Barrault ouvre un nouveau centre à Cholet

Le groupe Barrault ouvre un nouveau centre à Cholet

Battant désormais pavillon Emil Frey France, le groupe Barrault annonce l’ouverture d’un nouveau centre dans la zone de chalandise de Cholet (Maine-et-Loire). Il s’agit du 51ème centre du réseau déployé par Barrault en...

Arnaud Duffort cède son dernier établissement Jaguar Land Rover implanté à Port-Marly

Arnaud Duffort cède son dernier établissement Jaguar Land Rover implanté à Port-Marly

Vers la mutation des savoir-faire dans la distribution et la réparation automobile

Vers la mutation des savoir-faire dans la distribution et la réparation automobile

Le groupe Bayi reprend quatre sites Citroën au groupe Berrezai

Le groupe Bayi reprend quatre sites Citroën au groupe Berrezai

Plus d'articles