La crise des semi-conducteurs menace 10 000 emplois dans les concessions

Victoire de Faultrier-Travers

Sujets relatifs :

, ,
La crise des semi-conducteurs menace 10 000 emplois dans les concessions

Alors que la pénurie de semi-conducteurs devrait encore sérieusement impacter la production automobile en 2022, Francis Bartholomé craint des suppressions massives de postes dans les prochains mois.

© Auto Infos

D'après une étude menée par le CNPA auprès des entreprises concernées, 60 % des concessionnaires envisagent des suppressions de postes à partir du premier trimestre 2022. 

Cette considération résulte des problèmes actuels d'approvisionnement en semi-conducteurs dans le secteur automobile. Comme le souligne Francis Bartholomé, président du CNPA, invité de l'émission Apolline Matin sur RMC : « On va vendre moins de véhicules neufs en 2021 qu'en 2020, alors qu'on s'était arrêté pendant deux mois et demi. » Selon l'étude, 10 000 emplois sont menacés. En cause : l'extension des délais de livraison, de cinq à six mois, voire un an pour certains constructeurs, qui pèse sur l'activité des concessions. Francis Bartholomé demande ainsi au gouvernement de permettre aux entreprises de recourir au chômage partiel et d'améliorer sa prise en charge, afin d'éviter la suppression de postes. Les concessions bénéficieraient alors des mêmes conditions que le secteur de l'industrie. « Je pense que ce n'est pas la solution de se séparer de nos collaborateurs. Ça n'a jamais été notre position, on a toujours essayé de former plutôt que de licencier. On demande un retour simple au chômage partiel, comme lors de la première crise en mars 2020. Une prise en charge logique, qui était de l'ordre de 84 % du salaire brut », commente le président du CNPA.

Francis Bartholomé ajoute que ce phénomène concerne également la filière dans son ensemble et ses 500 000 salariés, sans pouvoir connaître l'issue de la crise. « On sait que cette crise des semi-conducteurs peut nous emmener jusqu'en 2023 pratiquement », indique-t-il. Enfin, Francis Bartholomé souligne un dernier enjeu de taille : celui de la transition énergétique, et comment bien conseiller les automobilistes dans le choix de leur nouveau véhicule.

Nous vous recommandons

Kia réorganise sa direction commerciale

Kia réorganise sa direction commerciale

Kia vient de nommer Fabrice Martin Blas au poste de directeur commercial. Il succède à Guillaume de Boudemange, parti prendre la direction de la marque Jeep pour la France au sein de Stellantis.Kia France vient de trouver le successeur de...

Véhicules d’occasion : WeYouCar veut se développer

Véhicules d’occasion : WeYouCar veut se développer

BMW distingué pour sa relation clients

BMW distingué pour sa relation clients

Les SUV Volvo C40 Recharge et XC40 évoluent

Les SUV Volvo C40 Recharge et XC40 évoluent

Plus d'articles