La Csiam confirme l'embellie du marché du véhicule industriel

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
La Csiam confirme l'embellie du marché du véhicule industriel

La Csiam confirme l'embellie du marché du véhicule industriel

Avec une croissance de 13 % l’an passé, les immatriculations de véhicules industriels poursuivent un redressement entamé depuis deux ans. Une bonne nouvelle pour la filière, qui souffre depuis 2009. La fin du tunnel ?

« 2016 aura été une bonne année ! » C’est en ces termes rassurants que Thierry Archambault, président-délégué de la Csiam (chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle), démarre le bilan de l’année passée au sujet des ventes de véhicules industriels. L’embellie se confirme donc après des années de crise qui ont vu les immatriculations VI annuelles chuter de près de 30 % depuis 2008.

L’an passé, le marché du véhicule industriel neuf de plus de 5 tonnes (dédié au transport de marchandises) a connu une croissance de 13 % pour atteindre 47 131 unités. Le niveau est certes encore loin des volumes de 2008 (58 000), mais la reprise se confirme après un marché qui en 2015 était déjà en hausse de 11 %, à 41 718 ventes. Avec des croissance respective de 23 % et 18 %, les constructeurs DAF et Scania surperforment.

+ 21 % pour les porteurs

Le segment des porteurs augmente de 20,7 % (20 247 unités), corrigeant nettement le léger recul de 2015. Celui des tracteurs poursuit sa croissance (+ 7,8 %, 26 884 unités), confirmant son positionnement de segment principal avec 57 % de marché total. Ombre au tableau : le micromarché des VUL lourds recule de 7,8 % avec 1 556 unités. Cette baisse fait suite à celle enregistrée en 2015 (– 1,5 %, 1 687 unités).

L’activité Bus et Cars termine l’année elle aussi en recul, mais avec un volume de ventes à un niveau favorable de 6 593 immatriculations (– 10,2 %). Un recul à mettre en perspective avec une année 2015 en forte hausse de 27 %. Le segment des Bus recule de 17 % avec 1 708 unités, celui des Cars de 7,7 % avec 4 875 unités.

45 000 unités cette année ?

Pour 2017, le Csiam table sur un volume de ventes en retrait, autour des 45 000 unités. La Chambre joue la prudence alors que l’attentisme est de rigueur en cette période électorale et que la réduction des dépenses publiques est dans le programme de tous les candidats à la présidentielle. Autre facteur qui devrait freiner les ventes : le tassement du renouvellement du parc dû à la norme Euro 6. Pour les Bus et Cars, 2017 devrait être une année de stabilisation du marché autour de 6 000 unités.

Pour ce qui est l’activité après-vente, les signaux sont là aussi positifs avec un parc qui grossit et la reprise des immatriculations des porteurs, générateurs d’activité dans les ateliers. La progression des contrats d’entretien et la perspective des camions connectés jouent aussi en faveur des ateliers de marque.

Nous vous recommandons

Daimler Truck affiche une croissance en hausse au 2ème trimestre

Daimler Truck affiche une croissance en hausse au 2ème trimestre

Le constructeur de poids lourds d'origine allemande poursuit sa croissance sur les six premiers mois de l'année et confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2022.Daimler Truck enregistre une croissance rentable au deuxième...

11/08/2022 | Economie
Iveco étend le projet Plant the Future

Iveco étend le projet Plant the Future

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

Etude

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

La Fabrique de la Logistique lance l’application Verdir ma Flotte

La Fabrique de la Logistique lance l’application Verdir ma Flotte

Plus d'articles