Événement

La Febiac lance la 100e édition du salon de l’Auto de Bruxelles

La Febiac lance la 100e édition du salon de l’Auto de Bruxelles

À l'image de Fiat et Abarth, l'ensemble des marques de Stellantis a répondu présent à l'invitation de la Fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du cycle (Febiac).

© Antonin Moriscot / Auto Infos

Du 14 au 22 janvier, les amateurs d'automobiles sont attendus dans le cadre des palais de Brussels Expo pour un événement réunissant l'ensemble des constructeurs automobiles. Avant-premières et nouveautés sont de la partie. 

Le cycle 2023 des événements automobiles internationaux débute en fanfare. Quelques jours après l'inauguration du salon de New Delhi (Inde), où Suzuki à notamment créé la surprise avec le concept evX et son Jimny rallongé, c'est en Belgique, à Bruxelles que s'est donné rendez-vous la communauté européenne de l'automobile et des mobilités. 

Trois mois après la fermeture des portes de – l'éphémère – Mondial de l’Automobile de Paris, les différents acteurs du secteur (constructeurs, fournisseurs de solutions de mobilité, services, ...) se retrouvent pour le 100e salon de l’Auto de Bruxelles. Une édition exceptionnelle à plus d’un titre pour la Febiac (Fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du cycle) qui porte l’événement.

L'élection de la « Voiture de l'année » délocalisée en Belgique

Prévu du 14 au 22 janvier, le salon fait son donc son grand retour dans la capitale belge après une annulation pour cause de pandémie de Covid-19. Aussi, cette édition 2023 est l'occasion de célébrer un anniversaire puisqu'il s'agit du 100e salon de l'automobile organisé par la Belgique. C’est également la première fois que le pays accueille la très célèbre élection Car of the Year, dont le véhicule lauréat sera dévoilé vendredi 13 janvier à 12 h 30.

Habituellement, cet événement très attendu et médiatique se déroulait en Suisse, dans le cadre du salon de Genève. Les difficultés rencontrées par les organisateurs suisses ces dernières années et la décision de délocaliser le prochain Geneva International Motor Show (GIMS) à Doha, au Qatar en novembre 2023 ont donc fait de Bruxelles une solution de repli idéale. D'autant que l'ensemble des constructeurs automobiles prend place dans les palais 5, 6, 7, 9 et 11 de Brussels Expo véritablement aménagés pour un événement de cette envergure. Moquette au sol, signalétique et thématisation poussée sont de la partie.

Concept-cars, avant-premières internationales et européennes

Il est clair que le plateau d'exposants est beaucoup plus fourni que ce qu'ont pu découvrir les visiteurs du Mondial de Paris. Les constructeurs européens ont cette fois joué le jeu avec, là encore, des stands de qualité (scénarisation, animations).

Renault Group, avec ses marques Alpine, Dacia et Renault (y compris véhicules utilitaires) comme Stellantis, représenté par Abarth, Alfa Romeo, Citroën, DS Automobiles, Fiat, Jeep, Maserati, Opel et Peugeot prennent place dans le palais 5 avec leurs concepts Alpine Alpenglow, Dacia Manifesto, Citroën Oli, DS E-Tense Performance, Renault 4Ever Trophy, Renault 5 Prototype, Renault Scenic Vision, mais aussi les nouvelles Abarth 500e (première européenne) ou Opel Astra Electric (première mondiale).

Les marques de Volkswagen Group – Audi, Cupra, Bugatti, Bentley, Seat, Skoda, Volkswagen, Volkswagen Véhicules Utilitaires – ont, elles, investi le palais 11 avec les concepts Audi Skysphere, Cupra Urban Rebel Concept, Skoda Vision 7S, Volkswagen ID.Xtreme et Volkswagen ID.Space Vizzion, en plus de leurs gammes respectives.

Comme à Paris, les constructeurs chinois sont également bien représentés sur cet événement européen. Signalons la présence de BAIC, DFSK, Seres, SWM, BYD. 

Nous vous recommandons

Toosla sécurise ses approvisionnements de véhicules pour 2023

Toosla sécurise ses approvisionnements de véhicules pour 2023

Malgré les problèmes de production et de livraison des constructeurs automobiles, le spécialiste de la location de courte durée Toosla annonce avoir assuré le doublement de sa flotte en 2023. Elle atteindra un pic de 1 200 véhicules...

Les astuces pour bien nettoyer son pare-brise

Publi-redactionnel

Les astuces pour bien nettoyer son pare-brise

Après son service de voituriers, Ector veut se développer dans le convoyage

Après son service de voituriers, Ector veut se développer dans le convoyage

Le premier smart corner de France ouvre ses portes à Amiens

Vu sur les réseaux sociaux

Le premier smart corner de France ouvre ses portes à Amiens

Plus d'articles