La Feda réorganise sa gouvernance

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

La Feda réorganise sa gouvernance

La Feda réorganise sa gouvernance

L’organisation professionnelle revoit son organisation pour coller davantage à la réalité du terrain et s’adapter aux évolutions de la réparation indépendante.

Alain Landec poursuit ses grands travaux à la tête de la Fédération des syndicats de la distribution automobile (Feda). Un peu plus d’un an après son arrivée à la présidence de l’organisation professionnelle, l’ancien dirigeant de Précisium a pris ses marques. Son prochain chantier consiste à renouveler le mode de gouvernance de la Feda. Une organisation qui ne collait plus à l’univers de la distribution de pièces tel qu’il se présente aujourd’hui. « Entre 1995 et 2015, de grandes organisations commerciales et marketing ont vu le jour et elles ont structuré autour d’elles les distributeurs », souligne Alain Landec.

La Feda a perdu du terrain par rapport à l’émergence de structures comme Groupauto, Précisium ou Doyen Auto. Aujourd’hui, le dirigeant veut remettre l’église au centre du village en rendant à la Feda son rôle de représentant des groupements et distributeurs indépendants. Un repositionnement qui passe par l’adhésion de tous ces acteurs au syndicat. Si la quasi-totalité des distributeurs Autodistribution adhèrent déjà à la Feda pour des raisons historiques, ils ne sont que 20 % en moyenne dans les autres groupements.

Les groupements ont la mission de collecter les adhésions de tous leurs distributeurs. Ils deviennent également membres du conseil de surveillance de la Feda, chargé de définir les orientations stratégiques et les priorités de l’organisation. Un conseil d’administration composé de personnalités issues des membres collecteurs, des groupes métiers et des distributeurs adhérents sera élu lors de l’assemblée générale. Enfin, les régions juridiques de l’organisation sont supprimées et remplacées par dix délégations régionales. Cette pyramide doit être plus efficace et plus en phase avec les attentes des adhérents.

Pour accompagner le développement de l’éco-entretien, la Feda met en place une association baptisée AEE (association éco-entretien). Elle a pour vocation de rassembler les membres fondateurs comme Alliance Automotive Group, Autodistribution, la Feda, Genelec, Norauto et Speedy mais veut s’ouvrir également à toute l’après-vente. Sa mission consiste à se placer en garante du protocole éco-entretien. La perspective du contrôle des émissions des véhicules diesel lors du contrôle technique devrait contribuer au développement de ce service d’avenir.

Nous vous recommandons

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

Comptant parmi les références des réseaux de bornes de recharge de la Métropole du Grand Paris, Métropolis lance une offre spécifiquement dédiée aux professionnels, prosaïquement baptisée Métropolis Flotte.Le groupement...

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

Le Moove Lab by Mobilians Via ID dévoile ses finalistes 2022

Le Moove Lab by Mobilians Via ID dévoile ses finalistes 2022

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Plus d'articles