La fin des excès de vitesse programmée dès 2022

Leslie Auzèmery

Sujets relatifs :

, ,
La fin des excès de vitesse programmée dès 2022

À compter du 1er juillet 2022, le système d’adaptation intelligente de la vitesse (AIV) sera obligatoire sur les nouveaux modèles de véhicules.

© TomTom

Tous les nouveaux véhicules commercialisés après juillet 2022 devront satisfaire à une nouvelle exigence en matière de sécurité et être équipés d'un limiteur de vitesse qui forcera chaque voiture, mais aussi deux-roues, à abandonner toute tentation d'excès.

Le 17 novembre dernier, les parlementaires européens ont ratifié une nouvelle réglementation en matière de sécurité routière dans l'Union Européenne. Cette mesure phare impose l’adoption d'un système d’adaptation intelligente de la vitesse (AIV ou ISA pour Intelligent Speed Assistance) sur tout nouveau modèle commercialisé à partir de juillet 2022 et l'ensemble des véhicules sortant de chaîne devront compter ce nouvel équipement à partir de juillet 2024. Objectif : alerter le conducteur lorsqu'il dépasse la vitesse autorisée, voire empêcher le véhicule de dépasser les limitations.

AIV ou ISA, késako ?

L'AIV est un dispositif de sécurité automobile qui agit comme un limiteur de vitesse, réduisant automatiquement la vitesse d'un véhicule en cas d'excès. Les spécifications exigent un système d'avertissement (visible et/ou sonore) ainsi qu'une fonction de limitation de vitesse par la décélération automatique si le conducteur ne répond pas aux alertes, bien que ce dernier puisse toujours passer outre en exerçant une pression plus forte sur la pédale d'accélérateur. En matière de sécurité automobile, on estime que cette technologie peut permettre de réduire les accidents de 30 % et les décès de 20 %. Elle repose sur la détection des panneaux de limitation de vitesse et/ou sur les limitations enregistrées dans les cartographies numériques, donc soit par les caméras embarquées, soit par les GPS dont la mise à jour doit être prévue pour 14 ans (durée de vie moyenne d'un véhicule).

Quelle fiabilité ?

La nouvelle réglementation précise également que les tests de conformité devront s'assurer que le véhicule puisse identifier correctement 90 % des limites de vitesse sur un parcours-test de 400 à 500 km, composé à la fois d'autoroutes, de routes nationales et de zones urbaines. Aussi, pour atteindre ou dépasser ce niveau minimum de fiabilité, il sera indispensable de fusionner les données cartographiques avec les informations relevées par la caméra embarquée. Lors des tests Euro NCAP, le score maximal en matière de sécurité ne sera atteignable qu'en combinant les deux sources. En effet, le système devra en plus de lire les panneaux de limitation de vitesse placés le long de la route, prendre en compte les limitations de vitesse dites conditionnelles (variables selon la météo, l'heure ou les caractéristiques du véhicule) et les limitations implicites : panneaux d'entrée/sortie d’agglomération, d’entrée sur autoroutes, etc. – où aucune valeur numérique n’est rappelée, soit 60 % des limitations en Europe, selon des données du spécialiste de la cartographie TomTom.

Le conducteur, toujours maître à bord ?

Comme nous l'avons souligné plus haut, le conducteur gardera la possibilité de passer outre l'AIV en exerçant une pression plus forte sur la pédale d'accélérateur mais il devrait aussi pouvoir désactiver le système comme il est possible de le faire aujourd'hui pour chaque aide à la conduite. Ainsi, même si cette nouvelle réglementation semble plutôt intrusive, chaque conducteur restera maître de son véhicule et pourra, s'il le souhaite, se faire accompagner par cette nouvelle assistance qui lui permettra sans doute d'économiser quelques points sur une année. Rappelons également qu'à partir de l'année prochaine, en mai plus précisément, chaque véhicule devra être équipé d'une boîte noire qui sauvegardera les données en cas d'accident (vitesse, freinage, port de la ceinture, ...).

Nous vous recommandons

Europcar étoffe sa flotte avec des utilitaires électriques

Europcar étoffe sa flotte avec des utilitaires électriques

Pour aider les PME/PMI à répondre aux nouvelles réglementations, et notamment à la mise en place des zones à faibles émissions (ZFE), le loueur annonce l'arrivée d’une centaine de camions électriques de marque Mercedes, de type...

Péages : hausse des prix significative en 2022

En bref

Péages : hausse des prix significative en 2022

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Plus d'articles