La FNA demande l'annulation totale des charges des TPE de l'auto

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

La FNA demande l'annulation totale des charges des TPE de l'auto

La FNA demande l'annulation totale des charges des TPE de l'auto

Alors que le confinement va se poursuivre encore durant quatre semaines, la FNA demande l’annulation des charges sociales et fiscales des petites entreprises des services de l’automobile. Pour appuyer sa demande, le syndicat vient de lancer une pétition en ligne.

Encore de longues semaines de confinement attendent les Français. Le 11 mai, date présumée du déconfinement, cela fera deux mois que les entreprises auront été privées de clients. La question de leur survie se pose plus que jamais avec une trésorerie exsangue.

Accroître et simplifier les aides

Emmanuel Macron a annoncé que le mercredi 15 avril, lors du prochain conseil des Ministres, le Gouvernement allait mettre en place de nouvelles mesures d’aide aux entreprises pour les « consolider économiquement ». Celles touchant le chômage partiel, dont profitent actuellement 8 millions de salariés, seront prolongées. Selon les propos du président de la République, le Fonds de solidarité « n’est qu’une première réponse ». Ce dernier souhaite fortement accroître et simplifier les aides. Il appelle les banques à décaler plus massivement les échéances et les assureurs à « être au rendez-vous ».

Emmanuel Macron a de même annoncé la mise en place rapide d’un plan spécifique pour les secteurs les plus touchés (tourisme, hôtellerie, restauration, culture, évènementiel). En plus d’aides spécifiques, ces derniers verront leurs charges annulées.

Une annulation des charges pour les entreprises de moins de 20 salariés

Une annulation de charges sociales et fiscales que réclame aussi la FNA pour les entreprises automobiles de moins de 20 salariés, et ce jusqu’au 24 août. « Face à la gravité de la situation de nombreux artisans de l’automobile n’arriveront pas à survivre sans une annulation totale des charges », s’alarme l’organisation. Elle vient donc de lancer en ligne une pétition qui a déjà recueilli plusieurs milliers de signatures en quelques heures.

La FNA considère que cette exonération est un impératif moral pour les entreprises étant dans l’obligation de fermer depuis le début du confinement, mais aussi une mesure juste pour les établissements restés ouverts en assurant des services de première nécessité alors qu’ils ont perdu plus de 80 % de leur activité.

« La crise sanitaire que nous traversons appelle l’adoption de mesures chocs capables de limiter la dislocation de notre économie de proximité et, au-delà, de notre société tout entière » précise Gérard Polo, président national de la FNA et vice-président de la CNAMS.

Cette pétition sera transmise aux pouvoirs publics, dont le Premier ministre, dans les jours à venir.

Nous vous recommandons

Clas propose un testeur de capteurs et d’actionneurs

Clas propose un testeur de capteurs et d’actionneurs

Avec l’AC 0900, l’outilleur Clas s’attaque au contrôle rapide et simple des composants électriques que sont les capteurs et les actionneurs.L’outil de test AC 0900 proposé par Clas permet de tester et d'activer les principaux...

07/12/2022 | OutillageEquipement
Un premier e-garage pour Revolte

Un premier e-garage pour Revolte

Eurorepar étoffe sa gamme filtration

Eurorepar étoffe sa gamme filtration

Jelt s’attaque aux mauvais contacts électriques

Jelt s’attaque aux mauvais contacts électriques

Plus d'articles