La France est le cinquième marché le plus important pour Mercedes-Benz Vans

La France est le cinquième marché le plus important pour Mercedes-Benz Vans

Mercedes-Benz Vans demeure le troisième meilleur importateur en France.

© Daimler AG

L'an passé, Mercedes-Benz Vans a mis à la route un peu plus de 19 000 véhicules utilitaires légers. Un volume en retrait de 16,7 % en raison de la crise des semi-conducteurs et des approvisionnements, mais qui n'a rien d'alarmant ou de catastrophique pour les cadres de la marque. 

Par tradition, l'heure est aux comptes chaque début d'année. Du côté de Mercedes-Benz Vans France, le bilan 2022 est le suivant : 19 072 véhicules utilitaires ont été mis à la route. Ce qui représente une baisse des volumes de 19,5 % par rapport à 2021. Mais « la marque résiste mieux que le marché français du VUL, en baisse de 19,5 % à 348 075 unités », est-il souligné.

Parmi les nombreux acteurs présents sur ce marché du véhicule utilitaire léger, Mercedes-Benz Vans demeure le troisième meilleur importateur en France. Mieux, le territoire représente le cinquième marché le plus important dans le monde après l'Allemagne, les États-Unis, la Chine et le Royaume-Uni. Et le troisième marché concernant les véhicules utilitaires 100 % électriques.

Une année 2022 mitigée pour les Mercedes-Benz Citan, Vito et Sprinter

Dernière arrivée dans la gamme, la petite fourgonnette Citan - cousin technique des Renault Kangoo Van et Nissan Townstar avec lesquels il partage les chaînes de montage de l'usine Renault de Maubeuge - et son dérivé VP nommé Classe T ont été écoulés à 2 045 exemplaires (+ 35 % sur un an). L'année 2023 sera celle de la commercialisation de la version 100 % électrique eCitan et donc du ludospace zéro émission Mercedes-Benz EQT.

Sur le segment supérieur, celui des fourgons moyens, le Mercedes-Benz Vito demeure une référence, mais voit ses mises à la route reculer de 6 % sur un an. En additionnant les ventes du fourgon avec celles des versions Vito Tourer, Classe V et Marco Polo, le constructeur annonce 8 613 immatriculations.

Enfin, dans la compétition des grands fourgons, le Sprinter s'est écoulé à 9 518 unités, en recul de 24 % par rapport à 2021.

Les utilitaires électriques se diffusent

Les observateurs les plus avisés auront noté que la gamme Mercedes-Benz Vans ne comporte plus uniquement des modèles thermiques. Depuis trois ans maintenant, le constructeur premium allemand propose des versions électrifiées de ses véhicules. Aussi, en 2022, la marque a livré 1003 utilitaires zéro émission en France. Soit une progression de 16 % sur un an qui porte le mix de véhicules électrifiés à 4 % des ventes.

« Je suis très fier de ces résultats, obtenus grâce à une excellente agilité et une coopération de toutes nos équipes avec notre réseau », se félicite David Perdomo-Hollatz, directeur général Mercedes-Benz Vans France, en partance pour l'Allemagne.

Nous vous recommandons

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Le groupe Honda annonce une importante réorganisation qui vise à faire du développement du véhicule électrique le centre de son business. Il simplifie aussi ses grandes régions mondiales et la France est concernée.Le groupe Honda...

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Nomination

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Plus d'articles