La France dépasse (à peine) les 75 000 points de recharge publics

La France dépasse (à peine) les 75 000 points de recharge publics

A fin octobre 2022, la France dénombre 112 points de recharge en moyenne pour 100 000 habitants.

Au 31 octobre 2022, le baromètre réalisé par l’Avere-France sur la base des données du Gireve recensait 75 279 points de recharge ouverts au public. Encore une fois, « l'objectif des 100 000 bornes » ne sera donc pas atteint à la fin de l’année.  

Depuis 2021, l'Avere-France et le ministère de la Transition énergétique œuvrent de concert pour publier un baromètre mensuel de référence établissant une photographie complète de l’infrastructure de recharge pour véhicules électriques en France. Se basant sur les données récoltées par le Gireve, première plateforme BtoB pour la mobilité électrique, ce rapport dresse un état des lieux des points de recharge accessibles au public excluant les points de recharge en construction, ceux réservés à un usage exclusif sur sites d’entreprise ou en résidence/maison individuelle.

Au 31 octobre 2022, le nombre total de points de recharge ouverts au public enregistrés sur le territoire était donc de 75 279. Ainsi, depuis le début de l’année, 6 857 nouvelles stations représentant 21 048 points de recharge ouverts au public ont été déployées sur le territoire, soit un taux d’évolution positif de 53 % sur douze mois. « Une belle poussée des déploiements de points de recharge ouverts au public » dont se réjouit Clément Molizon, délégué général de l’Avere-France, avec plus de 3 600 installations supplémentaires en un mois.

Un taux de disponibilité au-dessus des 80 %

Si, dès lors, la France dénombre 112 points de recharge en moyenne pour 100 000 habitants, il faut toutefois que les bornes ne soient ni en maintenance ni hors-service pour garantir l’électromobilité des usages de la route, professionnels comme particuliers. C’est pourquoi, pour la première fois, le baromètre de l’Avere intègre des indicateurs sur l’utilisation des points de recharge ouverts au public en France, que ce soit en termes de disponibilité ou de volume de session.

Ainsi, en octobre 2022, 1 point de recharge comptabilisait en moyenne 14 sessions de recharge mensuelles – les vacances pouvant faire varier à la hausse ce nombre. Parallèlement, le taux de disponibilité moyen d’un point de recharge s’élève à 82 %, et même à 85 % pour les points de recharge supérieurs à 150 kW. Des résultats à nuancer toutefois puisque, comme certains points de recharge ne sont pas accessibles en permanence alors que le calcul du baromètre se base à 100 % sur une disponibilité 24/7, les chiffres communiqués devraient se voir légèrement impactés à la baisse…

À besoins croissants, « coup de boost » requis

Face à un marché des véhicules électriques en expansion constante, le déploiement de l’infrastructure de recharge, notamment publique, pourrait donc bien être insuffisant, même selon l’Avere-France. Les prévisions de la revue de littérature, synthèse de plusieurs études – Coda (2019), PPE (2020), ICCT (2021), Enedis (2021), Transport&Environnement (2022) et ACEA (2022) – que l’association a récemment réalisée, soulignent en effet que 2 à 6 millions de véhicules électriques et hybrides rechargeables seront en circulation en France entre 2025 et 2030. Or, pour accompagner ce développement, l’Hexagone devra compter entre jusqu’à 215 000 points de recharge d’ici à 2025 et entre environ 480 000 en 2030.

De ce fait, « il s’agira d’un investissement significatif qui devrait atteindre 2,6 milliards d’euros en 2025 et 4 milliards d’euros en 2030 », prédit l’Avere. D’autant que son enquête considère également que 45 000 à 60 000 nouveaux points de charge publics comme privés devront être mis en place pour les camions et les véhicules utilitaires légers à l’horizon 2025. Des points de recharge qui devront majoritairement être installés dans les zones de dépôt mais aussi sur les axes routiers rapides, les plateformes logistiques, voire en voiries. Heureusement, il existe des solutions de subventions telles que les primes du programme Advenir soutenant le financement de parkings privés de flottes ou encore l’appel à projets « Ecosystème des véhicules lourds électriques » lancé par l’Ademe.

Nous vous recommandons

Avec la crise, les actifs reconsidèrent leurs déplacements

Etude

Avec la crise, les actifs reconsidèrent leurs déplacements

La voiture reste reine pour les trajets professionnels ou domicile-travail mais les préoccupations écologiques et surtout économiques poussent à se déplacer autrement. Une tendance que relève l’édition 2022 du baromètre «...

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Etude

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Le marché français du VN affiche une croissance à deux chiffres !

Le marché français du VN affiche une croissance à deux chiffres !

Acquérir un véhicule électrique : entre surcoûts et économies

Etude

Acquérir un véhicule électrique : entre surcoûts et économies

Plus d'articles