La fraude à l'assurance se banalise et se professionnalise

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

La fraude à l'assurance se banalise et se professionnalise

La fraude à l'assurance se banalise et se professionnalise

C’est sur le thème central de la fraude à l’assurance que s’est porté le 30 mars dernier, à Paris la Défense, le 6e Congrès des experts en automobile. Une manifestation organisée par l’ANEA, syndicat de la profession. Constats de complaisance, faux vols, dommages exagérés, fausses déclarations… la fraude représente environ 2 % des dossiers traités par les experts. Mais combien passent au travers du filet ?
Bien qu’il soit extrêmement difficile de répondre à cette question, à l’Agence pour la lutte contre la fraude à l’assurance (ALFA) on établit à près de 28 000 les cas de fraude l’an passé, dont les trois quarts en rapport avec l’automobile. Des fraudes dont le coût peut être estimé aux environs de 200 millions d’euros payés par… les assurés honnêtes. Inquiète, l’ALFA relève que la fraude se banalise. Chaque cas de fraude coûte toujours plus cher. L’agence note une forme de professionnalisation de la fraude avec des bandes organisées qui n’hésitent pas à faire circuler vos documents et à impliquer des professionnels.
L’ALFA plaide pour une meilleure organisation des moyens de lutte notamment par la mise en place de procédures de gestion spécifiques entre toutes les parties concernées. Autres souhaits : la création de plans de formation et de sensibilisation complétés d’outils informatiques dédiés. « Il faut établir des règles de fonctionnement professionnel, mieux former les salariés chez les assureurs et faire évoluer les pratiques chez les experts, qui devront aussi se former et faire preuve d’innovations pour contrer la fraude » explique Frédéric Nguyen Kim, directeur de l’ALFA, qui appelle à une meilleure coordination professionnelle. Et d’ajouter : « Les échanges entre assureurs sont à intensifier. Les relations entre organisations professionnelles sont également à développer, notamment dans le cadre de réflexions communes sur la sécurisation des processus et sur l’accès à l’information et sa circulation. »
À l’ANEA, qui estime que 70 % des dossiers frauduleux sont détectés par les experts, 1200 heures de formation ont été consacrées à ce sujet l’an passé. Une commission spécifique travaille à la mise en place de nouvelles méthodes de détection, qui parfois relèvent de la police scientifique !

Nous vous recommandons

 Dinitrol noue un partenariat avec iD Rechange

Dinitrol noue un partenariat avec iD Rechange

Le groupement de distributeurs iD Rechange s'allie à Dinitrol, avec pour objectif d'apporter un choix premium de matériels et de consommables aux adhérents.Ce partenariat entend permettre aux adhérents d'iD Rechange d'avoir un accès...

18/05/2022 | ID Rechange
La FFC forme des concessionnaires Volkswagen à la cession de créance

La FFC forme des concessionnaires Volkswagen à la cession de créance

Mirka présente sa servante modulaire

Mirka présente sa servante modulaire

Panther Pro obtient l’exclusivité pour la distribution des produits Profilm

Panther Pro obtient l’exclusivité pour la distribution des produits Profilm

Plus d'articles