La gamme Skoda intègre la nouvelle compacte Scala

Sujets relatifs :

, ,
La gamme Skoda intègre la nouvelle compacte Scala

La gamme Skoda intègre la nouvelle compacte Scala

Après plusieurs mois d’attente et de nombreux clichés diffusés au compte goutte, Skoda a enfin présenté sa nouvelle berline compacte. Basée sur la plateforme MQB-A0 du groupe Volkswagen, elle délaisse le nom "Rapid" pour adopter le patronyme "Scala".

La Rapid est morte, vive... la Scala ! À l’occasion du renouvellement de sa berline compacte, le constructeur tchèque (propriété du groupe Volkswagen) a décidé de tout revoir : le style du véhicule, son gabarit, son nom, ses prestations et ses motorisations

Côté style, cette nouvelle Scala inaugure la nouvelle identité visuelle de la marque. Les phares sont plus effilés et anguleux. Ils délaissent les traditionnelles ampoules pour se convertir aux leds et peuvent être "full leds" en option. Les clignotants, eux, sont à défilement. Reprenant la ligne du concept Vision RS, présenté en octobre, lors du Mondial de Paris, la Scala adopte des traits tendus et un grand hayon vitré où est apposé en toutes lettres le nom de Skoda et non plus le logo du constructeur.

Dimensions généreuses et gaz naturel au menu

Ayant pour mission de faire oublier le duo Rapid/Rapid Spaceback, la Skoda Scala est l’un des berlines compactes les plus grandes de la catégorie. Elle mesure 4,36 mètres de long, 1,79 mètres de large et 1,47 mètres de haut. Basée sur la plateforme MQB-A0 du groupe Volkswagen (déjà utilisée par les nouvelles Seat Ibiza et Volkswagen Polo), la Scala affiche un empattement de 2,65 mètres, gage d’une très bonne habitabilité. Outre l’espace à bord, cette compacte offre un généreux volume de chargement, compris entre 467 et 1 410 litres.

À bord, la nouvelle Skoda embarque les derniers équipements à la mode, notamment en terme de sécurité : assistant au maintien de voie, freinage automatique d’urgence, régulateur de vitesse adaptatif etc... Le "Virtual Cockpit" prend place derrière le volant et vient remplacer les traditionnels compteurs analogiques. Enfin, un écran central multimédia de 6,5 à 9,2 pouces s’installe au milieu de la planche de bord.

Sous le capot,Skoda indique avoir retenu quatre motorisations. Sans surprise et dans l’ère du temps, la palette de blocs moteurs est composée de trois essence et d’un seul diesel. Les amateurs de sans-plomb auront le choix entre un trois cylindres 1.0 TSI décliné en 95 et 115 chevaux ainsi qu’un quatre cylindres 1.5 TSI de 150 chevaux. Les pro-gazole devront se contenter du quatre cylindres 1.6 TDI de 115 chevaux. Skoda a également prévu de convertir sa Scala aux carburants alternatifs : la compacte pourra recevoir, fin 2019, un bloc 1.0 G-TEC de 90 chevaux fonctionnant au gaz naturel.

Skoda n’a pas encore communiqué les tarifs de sa nouvelle Scala. Sa commercialisation est toutefois prévue au cours du premier trimestre 2019.

Nous vous recommandons

Essai - Fiat Scudo : retour à Hordain pour le fourgon compact

Essai - Fiat Scudo : retour à Hordain pour le fourgon compact

Fiat, composante à part entière de Stellantis, revient à Sevelnord pour les Scudo et e-Scudo. Ces derniers sont produits sur les mêmes lignes de l’usine de Hordain que les autres fourgons compacts du groupe. Finie la séquence...

Volkswagen présente l'ID.Aero, sa future grande berline 100 % électrique

Volkswagen présente l'ID.Aero, sa future grande berline 100 % électrique

Peugeot dote les rugbymen du Stade Toulousain d'une flotte de véhicules hybrides

Peugeot dote les rugbymen du Stade Toulousain d'une flotte de véhicules hybrides

DS Automobiles : le SUV DS 7 Crossback change de visage... et de nom

DS Automobiles : le SUV DS 7 Crossback change de visage... et de nom

Plus d'articles