La grogne des chauffeurs routiers

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
La grogne des chauffeurs routiers

La grogne des chauffeurs routiers

Alors que les routiers menacent de faire grève le 1er février face à la dégradation de leurs conditions de travail, leurs syndicats ont été reçus par Jean-Baptiste Djebbari qui a tenté de calmer les tensions, en vain ?

Les syndicats du transport routier, CFDT, CGT, FO, CFTC et CFE-CGC, appellent à une journée nationale d’actions le 1er février. Les routiers sont appelés à faire grève pour protester contre la dégradation de leurs conditions de travail.

La profession attend du gouvernement des mesures réellement efficaces face à la situation sanitaire et économique. Propagation du virus, tests PCR, vaccins, couvre-feux, ouverture des restaurants routiers, conséquences du Brexit, congés de fin d’activité…autant de sujets qui pénalisent ces professionnels de la route.

Pour les syndicats, il est urgent que le gouvernement prenne ses responsabilités. Ils déplorent l’absence d’écoute et de considération de Jean-Baptiste Djebbari, ministre des transports. Face à la gronde, ce dernier a fini par rencontrer le 26 janvier dernier les organisations syndicales. Le ministre a tout d’abord tenu à confirmer l’importance qu’il attache au secteur dans son action.

S’agissant de la crise sanitaire, il a annoncé que les ambulanciers de plus de 50 ans ou fragiles avec risque de forme grave du la Covid sont aujourd’hui prioritaires pour bénéficier de vaccins contre la COVID-19.

Il a invité les organisations syndicales à poursuivre les travaux engagés en signalant les territoires où l’offre de restauration serait insuffisante et, le cas échéant, à proposer des établissements susceptibles de compléter le maillage existant.

S’agissant de la gestion des restrictions de passage aux frontières pour le Royaume-Uni, le ministre a indiqué son engagement personnel en lien avec son homologue britannique, et que les conditions d’attente (notamment tests, repas, isolement en cas de test positif) ont fait l’objet d’une attention particulière dans les discussions avec les autorités britanniques en vue de répondre aux besoins des conducteurs. Jean-Baptiste Djebbari a rappelé qu’une task force est activée en permanence et peut intervenir en temps réel pour traiter des situations signalées.

Sur les sujets de fond du secteur, le ministre a rappelé son attention aux enjeux de la qualité de l’emploi et de l’attractivité dans la branche. Dans ce cadre, il a notamment rappelé les travaux en cours concernant la reconnaissance des travailleurs de la deuxième ligne, ainsi que les discussions en cours relatives aux branches en tension.

Il a enfin confirmé sa signature avec les autres ministres concernés d’une lettre de mission pour accompagner la négociation entre les partenaires sociaux sur le congé de fin d’activité. Ce courrier confirme également le maintien du financement par L’État du dispositif jusqu’en 2022, afin de donner le temps à la discussion au sein de la branche. Il a enfin été convenu de tenir prochainement un prochain point afin de dresser un état d’avancement sur les différents dossiers abordés.

Nous vous recommandons

 Gefco France a converti sa flotte de porte-voitures « zones longues » à la norme Euro 6

Gefco France a converti sa flotte de porte-voitures « zones longues » à la norme Euro 6

Engagé depuis 2019 au sein du dispositif EVcom, dans le cadre du programme EVE supervisé par l’Ademe, Gefco France annonce avoir atteint plusieurs objectifs, dont la conversion à la norme Euro 6 de ses camions porte-voitures.Comptant...

04/07/2022 | CamionAdeme
Geodis boucle le rachat de Keppel Logistics

Geodis boucle le rachat de Keppel Logistics

Elis fait l'acquisition de onze Renault Trucks E-Tech D

Elis fait l'acquisition de onze Renault Trucks E-Tech D

Urby assure les prestations de transport pour Capillum

Urby assure les prestations de transport pour Capillum

Plus d'articles