Europe : la limitation de vitesse des autoroutes en question

Europe : la limitation de vitesse des autoroutes en question

© Marc-Monegenet-Wikimedia-CC

La co-dirigeante des sociaux-démocrates allemands (SPD), Saskia Esken, envisage d'introduire une limite de vitesse sur les autoroutes allemandes. Une idée qui pourrait faire des émules au sein des gouvernements des pays voisins européens.

Dans une interview accordée au quotidien berlinois Tagesspiegel, la cheffe du SPD allemand, Saskia Esken, a proposé de prendre des mesures extraordinaires pour endiguer la pollution de l’air et la flambée des prix du carburant. Ainsi, « une interdiction de conduire le dimanche ou une limitation de vitesse temporaire » ne seraient pas à exclure.

Ralentir pour améliorer la qualité de l’air

Dans un pays réputé pour ses autoroutes où il n’est pas illégal de faire grimper son compte-tour – sur au moins 70 % du réseau –, la possibilité d’instaurer des limites de vitesse risque de faire grincer des dents certains automobilistes. Pourtant, la question du maintien de ces portions sans limitation revient régulièrement dans le débat outre-Rhin, notamment pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Comme en 2019, ce n'est en effet pas l'argument de la sécurité routière qui prévaut mais l’enjeu climatique.

Les ministres de l'Environnement des différents Länder se sont, de fait, mis d'accord au début du mois de juin pour réglementer la circulation sur Autobahn à 130 km/h maximum. Il faut dire que, selon une étude de l'agence fédérale de l'environnement, la mise en place d'une limitation à cette vitesse sur l'ensemble du réseau permettrait de réduire les émissions de CO2 de 1,9 million de tonnes par an. Un volume qui atteindrait même 2,6 millions de tonnes à 120 km/h.

Passage obligé sous la barre des 110 km/h ?

Toutefois, les ministres se sont simplement mis d'accord sur le principe. Le dossier va donc maintenant devoir être examiné et débattu par les parlementaires du Bundestag. L'Assemblée devra alors entériner ou non l’application de ces limitations de vitesse et sous quels délais. Mais l’idée est lancée et pourrait être reprise dans d’autres contrées de l’Europe. D'autant que certaines s’y sont déjà pliées, à l’image des Pays-Bas ayant opté pour le 100 km/h ou la Suède et la Norvège, où la vitesse des autoroutes est limitée à 110 km/h.

En France, on sait en effet que la Première ministre Elisabeth Borne s’est dite favorable au 110 km/h sur autoroute. Perdre 20 km/h aurait, à en croire les études, de nombreux avantages comme un gain de 1,40 euro par 100 km en moyenne sur le coût des carburants, une baisse de la mortalité routière et une réduction des embouteillages. Malgré tout, reste à convaincre certains automobilistes de lever le pied de l’accélérateur et ce n’est pas forcément gagné...

Nous vous recommandons

Drive to Zero : le premier rassemblement de l’écosystème de la mobilité décarbonée

Événement

Drive to Zero : le premier rassemblement de l’écosystème de la mobilité décarbonée

Pour faire face à l’urgence climatique, le législateur réclame la décarbonation de la mobilité à moyen terme. Afin d'accompagner et faciliter cette mutation sans précèdent, Infopro Digital organisera, en avril prochain, le salon...

05/07/2022 | Après-venteSalon
TotalEnergies et Bornes Solutions veulent développer la recharge électrique dans les immeubles

TotalEnergies et Bornes Solutions veulent développer la recharge électrique dans les immeubles

Avec Karhoo (Mobilize), le groupe Accor enrichit en solutions de mobilité son programme de fidélité ALL

Avec Karhoo (Mobilize), le groupe Accor enrichit en solutions de mobilité son programme de fidélité ALL

Automobile : tout ce qui va changer à partir du 1er juillet

Automobile : tout ce qui va changer à partir du 1er juillet

Plus d'articles